Espagne

« "Lorsqu’elle a été élue bourgmestre de Barcelone, Ada Colau a immédiatement diminué son salaire de manière drastique", ai-je expliqué lors d’une interview ce dimanche à la radio. Siegfried Bracke en a avalé son café de travers et tweeté son mécontentement. Alors que des villes comme Anvers et Bruxelles ont beaucoup à apprendre de comment Barcelone révolutionne la ville », écrit Peter Mertens, le président du PTB, dans une opinion parue sur LeVif.be.

Alors que la question des rémunérations des mandataires politiques et de l'éthique politique est d'une actualité brûlante avec le scandale du Samusocial, le PTB participera ce week-end à une conférence organisée organisée par la Ville de Barcelone et Barcelona en Comú, l’organisation d’Ada Colau, la bourgmestre de Barcelone. Celle-ci, qui s'est fait connaître comme activiste avant d'être élue en 2015, a démarré son mandat en diminuant son salaire et en prenant des mesures de tolérance zéro envers la corruption et la politique de l’enrichissement personnel.

Le parti de droite conservatrice Partido Popular (PP) a remporté les élections législatives espagnoles ce dimanche 26 juin. Le résultat de l’alliance progressiste Unidos Podemos est moins élevé que ce qu’annonçaient les sondages. Un électeur sur cinq a néanmoins voté pour une alternative à l’austérité.

Après Athènes, c'est au tour de Barcelone. Une nouvelle brèche a été percée dans l'Europe de l'austérité. Entre-temps, Athènes doit faire face au "non" technocratique que lui opposent les institutions européennes à Bruxelles. Il existe toutefois un autre Bruxelles, celui "d'en bas", qui appelle à la solidarité "Avec les Grecs". 

Un tremblement de terre : c’est ainsi qu’est qualifié le résultat des élections régionales et municipales de ce 24 mai en Espagne. Le Parti populaire (conservateur), au pouvoir depuis des années, et le PSOE (sociaux-démocrates) encaissent des coups sévères, et les listes d’union de gauche obtiennent de très beaux scores.

Un vent chaud souffle sur l'Europe. Les Irlandais se battent pour le droit à l'eau, drapeaux grecs en main. En Espagne, des dizaines de milliers de personnes manifestent contre l'austérité européenne. Et, à Francfort, des manifestants de 17 pays européens se sont mobilisés contre l'ouverture des tours d'ivoire de la Banque centrale européenne.

Trois cents syndicalistes espagnols risquent un total de 120 ans de prison. Pour les soutenir, des milliers de travailleurs se sont rassemblés dans les rues des grandes villes du pays le 9 juillet.

Marianne, Comac et le PTB s’engagent pour une autre société. Une société qui prend soin des femmes, de leurs droits et de leur avenir. C’est pourquoi ils manifestent le 29 janvier contre la loi anti-avortement espagnole et pour la liberté de choix.

Le PTB, son mouvement de femmes (Marianne) et son mouvement de jeunes (Comac) seront présents devant l’ambassade d’Espagne ce mercredi à 17h pour manifester leur solidarité avec les femmes espagnoles. L’action se poursuivra à 18h30 devant le Parlement européen.

Ce 29 janvier, plus de 2.000 personnes ont manifesté devant l’ambassade d’Espagne à Bruxelles pour défendre le droit à l’avortement.