Myanmar

Depuis deux semaines, la violence fait à nouveau rage dans l’État de Rakhine au Myanmar (anciennement Birmanie). Traités depuis toujours en citoyens de seconde zone, les Rohingyas fuient massivement les viols et les massacres qui les ciblent tout particulièrement. Pour sortir de la crise, il faut que l’ONU puisse déployer tous ses moyens pour prendre en charge dignement les réfugiés. À plus long terme, le dialogue et la fin des discriminations à l’encontre des Rohingyas sont nécessaires pour établir la paix.