Anvers (Antwerpen)

Le PTB est le parti qui reçoit le plus de dons financiers. La RTBF y consacrait ce soir un reportage, avec un focus sur le nouveau secrétariat du PTB à Anvers : une nouvelle « maison du peuple », un fantastique projet pour un parti en pleine expansion.

Le PTB Anvers déménage et installe son nouveau secrétariat au cœur d’Anvers, dans un immeuble racheté par la coopérative « De Toekomstbouwers » (les bâtisseurs du futur). « Un fantastique projet pour un parti en pleine expansion », a déclaré Wouter Van Damme, président du PTB Anvers.

Le président de la N-VA Bart De Wever propose que le bourgmestre ou la police puisse incarcérer, mettre sur écoute, prendre en filature n’importe qui ou encore lire ses e-mails, et ce, sans l’intervention d’un juge d’instruction. La justice fera ainsi place à l’arbitraire du bourgmestre et de la police.

« Votre génération doit être la dernière à avoir grandi dans une société où le racisme et la discrimination sont banalisés. » Tel était l’un des messages du président du PTB, Peter Mertens, aux nombreux jeunes rassemblés ce dimanche 15 mai pour la deuxième édition du  festival Diversity in Antwerp City. Voici le texte de son discours.

A l’occasion de la semaine de la diversité, RedFox, le nouveau mouvement de jeunes du PTB, organise deux festivals, Diversity in Antwerp City et Diversity in Brussels City ainsi qu’une parade, Diversity in Liège City. L’objectif : montrer que la diversité est une richesse.

On a appris hier que quatre policiers anversois auraient commis pendant des mois de très graves délits. Ils se seraient rendus coupables de vol avec violence et extorsion de fonds envers des réfugiés et des personnes sans papiers. Le PTB s’indigne de ces faits odieux et demande une enquête publique indépendante.

Au sein de tous les partis, de plus en plus de critiques s'élèvent envers nos relations avec l'Arabie saoudite. Excepté à la N-VA. Et plus ce parti tente de justifier son choix, plus gros sont ses mensonges. Devant la montagne d'argent de la dictature saoudienne, la N-VA s'allonge à plat ventre.

« C’est la toute première fois qu’à Anvers, la police tire sur une enfant. Notre pays a pourtant signé la Convention internationale des droits de l’enfant. C’est un acte grave, qui doit faire l’objet d’une enquête très sérieuse », réagit Peter Mertens, chef de groupe PTB au conseil communal d’Anvers.

Ce lundi, Bart De Wever a fait voter au conseil communal anversois l'achat d’armes de guerre pour 80.000 euros et de munitions 85.000 euros, destinées à la police locale. Des armes capables de tuer un élan de 475 kg à 900 mètres de distance. De plus, « c’est illégal », a déclaré Peter Mertens, conseiller communal anversois et président du PTB. Un débat houleux entre Peter Mertens et le bourgmestre Bart De Wever s'en est suivi.

Le district anversois de Borgerhout s’est déclaré ce lundi 22 juin « zone hors TTIP ». L’initiative du PTB, soutenue par le sp.a et Groen, lance le mouvement des communes se positionnant contre le TTIP en Flandre. 

Pages