Belgique

“Activer les chômeurs” est devenu le mot d’ordre de toutes les politiques d’emploi menées en Belgique. Problème : en examinant l’offre d’emplois disponibles, on s’aperçoit qu’il n’y a qu’une offre d’emploi pour 17 demandeurs d’emploi. Et encore, le nombre d’offres d’emploi est largement surrévalué …

55 000. C’est le nombre de chômeurs qui risquent d’être privés du droit aux allocations dès le 1er janvier 2015. Thierry Bodson, secrétaire général de la FGTB wallonne, demande au gouvernement de revoir sa copie.

Combien de fois n’avez-vous pas fait le chemin pour conduire vos enfants à l’école, en espérant le meilleur pour eux et pour leurs copains/copines de classe ? Chaque enfant mérite sa chance. Sauf que l’inégalité commence tôt dans notre pays.

Doit-on participer au gouvernement en tant que parti de gauche ? Et comment rester présent dans la rue ? Lors de la Troisième Journée du Socialisme, nous avons réuni deux leaders de la gauche des plats pays : Peter Mertens et Emile Roemer. Des compagnons de lutte, qui apprennent l’un de l’autre et qui respectent leurs particularismes.

« Les hommes savent pourquoi », dit la pub pour Jupiler. La maison mère, AB InBev, sait pourquoi aussi. Pourquoi la Belgique est un paradis fiscal…

Nous sommes habitués à la présence des porte-parole du PTB sur les plateaux de télévision depuis les élections communales de 2012. Au niveau local, des face-à-face PTB-PS devant des publics syndicaux ou autres se mettent de plus en plus souvent en place, comme ce mardi 23 octobre à Tournai dans les locaux de la FGTB. Devant un parterre de plus de 100 syndicalistes, métallos, et agents de services publics principalement, le duel entre Raoul Hedebouw, porte-parole PTB et Christiane Vienne, ancienne ministre PS, n'a pas déçu.

« Le résultat de ce sondage se rapproche du résultat des élections de 2010. Groen et le PTB font la plus forte hausse. Les autres partis sont très proches du résultat d’alors », note la VRT, après son sondage de vendredi dernier.

Cinq ans déjà que les banques nous ont plongé sdans la crise. Mais, rassurez-vous, tout est sous contrôle.

La semaine dernière, comme s’il venait de réinventer l’eau chaude, le ministre Johan Vande Lanotte (sp.a) a annoncé sa proposition de ramener la TVA sur l’électricité de 21 à 6 %. En fait, voilà près de six ans que le PTB mène campagne pour cette revendication…

En prison pour avoir participé à un sit-in, appeler à manifester sur Twitter ou Facebook et se retrouver en justice… Impossible ?

Pages