La Belgian Pride, manifestation progressiste et fête multicolore

Ce samedi 14 mai, comme chaque année, des dizaines de milliers de personnes venues de tous les coins du pays ont défilé à Bruxelles pour revendiquer l'égalité des droits pour les gays, lesbiennes, bi et transgenres. Et, comme les années précédentes, une délégation du PTB était présente à la Belgian Pride, la manifestation annuelle des LGBT (Lesbian, Gay, Bisexual & Transgender).

Bien sûr, la Pride ne serait pas la Pride sans son atmosphère unique de fête. Mais elle est également un important événement politique. Les discours d'ouverture ont appelé à l'abolition de la législation discriminatoire envers les personnes transgenres et à la solidarité internationale avec les pays où des parades comme la Pride sont interdites.

La grande majorité des participants de la Pride sont des gens qui travaillent et veulent pouvoir vivre librement leur sexualité et leur identité de genre – et la Pride est l'occasion de le faire et de l'affirmer. Les médias aiment certes saisir des images d'extravagance, mais la Pride rassemble néanmoins des personnes de tous les groupes sociaux et culturels de la société. « Le nombre de participants était impressionnant, a constaté David Pestieau, le vice-président du PTB, mais aussi la chaleur et la diversité du public. »

Le modèle de société que défend la Pride est ce que le PTB appelle la « superdiversité » : une société où toutes les personnes sont égales et ont autant de valeur les unes que les autres. Les participants de la Pride descendent dans la rue pour défendre une vision de société où les gens ne sont pas opposés les uns aux autres sur base de leur couleur de peau, leur sexe ou leur orientation sexuelle, mais où c'est justement la diversité qui est appréciée. Il est important de jeter des ponts entre les différents mouvements qui luttent contre les discriminations. Au lieu de la division,  nous travaillons à la collaboration et à la solidarité.

Le député fédéral PTB Raoul Hedebouw était également présent à la parade et à la réception. « Tout comme le mouvement social, c'est en descendant dans la rue que le mouvement gay, lesbien, bi et transgenre a conquis en Belgique des droits importants comme, par exemple, le droit au mariage, a-t-il déclaré. Mais, un jour comme aujourd'hui, la Pride n'est pas seulement une manifestation, c'est aussi une fête joyeuse et colorée où chacun peut être soi-même.  Et cette joie est contagieuse ! »

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.