Le Port d'Anvers sert-il à approvisionner l'armée israélienne ?

Photo Solidaire / EVS

Les trois conseillers communaux du PTB dans la Ville d'Anvers ont introduit une demande pour que le conseil communal d'Anvers mène une enquête sur de possibles lignes d'acheminement vers l'armée israélienne et à des fins militaires, passant par le port d'Anvers. Voici le texte de l'interpellation.

Explication

Dans la guerre menée par Israël à Gaza, les bombes pleuvent. Pour maintenir cette machine de guerre en état de fonctionnement, Israël doit faire appel à des moyens logistiques en provenance de l'étranger. Le pays peut compter sur un apport permanent de munitions et de carburant. Sans un apport étranger, les avions de combat auraient déjà été immobilisés depuis longtemps sur les bases militaires israéliennes.

La Belgique joue un rôle dans la ligne de vie logistique de la machine de guerre israélienne. L'apport de munitions vers l'armée israélienne se fait en grande partie via les avions de transport des compagnies aériennes israéliennes. Cet apport logistique provient des États-Unis mais les avions font régulièrement escale à l'aéroport liégeois de Bierset pour refaire le plein de carburant.

Les armes et le soutien logistique sont également livrés par bateau. Il n'est pas exclu que le port d'Anvers joue également un rôle, ici.

Le 9 juillet 2014, un article a paru sur Trends.be sous le titre « ZIM affrète un plus gros navire pour Israël ». L'armateur israélien a affrété un nouveau navire, plus gros, le « Zim Hamburg », de 6.350 tonnes. Ce navire dessert également le port d'Anvers.

Dans le rapport annuel de la société portuaire de 2007, nous lisons que l'armateur israélien ZIM Integrated Shipping Services a repris une part de 20 pour 100 dans le terminal Antwerp Gateway, du côté est du dock Deurganck. ZIM confirme par-là son intention de faire d'Anvers son port d'attache nord-européen.

ZIM appartient à l'Israel Corporation. Ce holding a été fondé en 1968 par le gouvernement israélien. Entre-temps, une grande partie en a été privatisée, mais l’État possède toujours 27 % des actions. Les relations entre l'entreprise et de nombreux hommes politiques de premier plan sont étroites.

Dans le passé, il a été prouvé que la compagnie ZIM transportait des armes vers Israël. Entre autres, dans le procès, aux États-Unis, entre Spartus Corporation et Zim Israel Navigation Company, en 1979.

Il est possible que seul l'aéroport liégeois de Bierset joue un rôle dans l'approvisionnement de l'armée israélienne et qu'il n'y ait pas de lignes d'acheminement passant par Anvers. Mais il est important que le conseil communal anversois reçoive toute clarté à ce propos. D'où les trois questions que voici.

Questions

Le bourgmestre est-il au courant de lignes d'approvisionnement récentes à destination de l'armée israélienne et qui passeraient par le port d'Anvers ? Est-il possible d'ouvrir une enquête afin d'obtenir toute clarté à propos des possibles lignes d'approvisionnement de l'armée israélienne via le port d'Anvers ? S'il s'avérait qu'il existe bel et bien des lignes d'approvisionnement de l'armée israélienne et à des fins militaires, le bourgmestre d'Anvers est-il disposé à entreprendre les démarches nécessaires afin d'empêcher que des armes et du soutien logistique soient livrés à Israël via notre port ?

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.