Christian Panier sera deuxième candidat effectif sur la liste du PTB-go ! aux élections européennes

Christian Panier, ex-président du tribunal de première instance de Namur et toujours professeur à l’UCL, sera candidat aux élections européennes pour le PTB-go ! à la deuxième place effective. Christian Panier avait déjà annoncé son adhésion au PTB en janvier 2013.

« Je veux d’abord apporter, avec cette candidature, mon soutien à Aurélie Decoene, tête de liste du PTB-go ! aux européennes, qui représente cette jeunesse montante, jeunesse sacrifiée aujourd’hui dans cette Europe de la concurrence et de l’inégalité. Or, l’avenir de la jeunesse est européen, il n’est pas dans le repli national », avance d’emblée Christian Panier.

L’ancien juge est très critique à l’égard de l’Union européenne actuelle : « L’Europe actuelle, je l’ai vu grandir. Je rentrais en primaire quand le Traité de Rome a été signé. J’ai suivi les premiers cours de droit européen quand j’étais à l’université. Mais cette Europe s’est construite uniquement sur l’économique. Elle est aujourd’hui épuisée car elle est exclusivement marchande et produit des travailleurs de plus en plus exploités et des millions de pauvres, exclus de la sécurité sociale. Cette Europe n’est ni sociale, ni culturelle. »

Et de préciser : « On a un Parlement européen aux pouvoirs “rikiki” et une Commission européenne soumise aux marchés. Certes, il n’y a plus de guerre sur le continent mais l’Europe atlantiste a exporté ses guerres sur d’autres terrains de bataille extra-européens ». 

Il avance : « C’est une autre Europe dont a besoin, une Europe de coopération, de solidarité et de développement durable. Il faudrait commencer par abroger le Traité budgétaire, ce TSCG que nos élus des partis actuellement au Parlement ont docilement voté. Sans oser en débattre, sans oser dire “stop”. Je l’ai déjà dit en décembre lors des actions syndicales devant le Parlement wallon à Namur.

Il faudrait revoir les traités européens pour que les entreprises publiques ne soient plus soumises aux seules normes de compétitivité, mais recouvrent  un véritable statut de service public. Il est aussi indispensable de protéger le secteur des services sociaux et de la culture de la commercialisation et de la privatisation à tout-va. Et rétablir ce principe élémentaire “à travail égal, salaire égal et protection sociale égale” en revoyant la directive relative au détachement des travailleurs ».

Christian Panier rappelle que son engagement ne date pas d’hier. « On n’est pas venu me chercher. Je suis venu au PTB et j’ai pris ma carte il y a un peu moins de deux ans. Car je ne veux pas d’un monde où celui qui a le plus de fric en a toujours plus et dicte sa loi à ceux qui en ont de moins en moins. Et le PTB a un projet alternatif, il s’est ouvert avec un vrai discours de gauche audible. »

Entretemps, l’ancien juge a travaillé à un livre d’entretiens  « Justice : affaire de classes » (à paraître fin mars aux éditions Aden) avec l’avocat Jan Fermon, autre figure du PTB connue dans le monde judiciaire : « J’ai pu apporter ma contribution au développement d’une vision alternative sur une Justice qui soit abordable et accessible à tous, participative et plus proche des gens, basée sur la réparation et pas seulement sur la répression. »

« Beaucoup de gens qui connaissent mon engagement m’ont demandé de me présenter aux élections, et aujourd’hui, je le fais en soutenant un beau projet collectif. Et tous les électeurs de Wallonie et de Bruxelles peuvent voter pour les candidats aux élections européennes », conclut Christian Panier, non sans malice.

 

 

Retrouvez son interview que Solidaire avait réalisé lors de l’annonce de son engagement au PTB

http://www.solidaire.org/index.php?id=1340&tx_ttnews%5Btt_news%5D=33388&cHash=6f255eb3c1e687cff28043084d6e3819

 

 

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.