Un signal alternatif au sommet du G20

Les 7 et 8 juillet, le sommet du G20 se tiendra à Hambourg. Pendant que les dirigeants peaufineront les plans conçus par l’élite, un rassemblement international très différent aura lieu dans les rues. Des activistes du monde entier y donneront un tout autre signal : « No G20, international solidarity ».

Le G20 est la réunion au cours de laquelle les vingt dirigeants des pays les plus puissants se retrouvent. Ces pays représentent environ 90 % du produit national brut mondial. Des pays européens comme l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni sont présents, et l’Union européenne fait elle aussi partie du G20. Depuis 1999, cette réunion se tient environ une fois par an.

Les dirigeants mondiaux y parlent de l’économie mondiale, de commerce, de finances, de géopolitique... La super-élite internationale définit ici les lignes du développement capitaliste. Notre avenir à tous y est discuté par un petit club sélect. Il n’y a pas de débats parlementaires sur les objectifs fixés lors des réunions du G20, et ce qui y est discuté reste pour une bonne part secret.

Cette année, sur l’insistance de la présidente allemande Angela Merkel, le G20 se concentrera fortement sur le développement du continent africain. La crise des réfugiés a joué un important rôle dans ce choix. L’objectif consiste à « incorporer les pays africains dans la dynamique économique mondiale ». Les pays africains eux-mêmes ont très peu à dire, le seul pays africain représenté au G20 étant l’Afrique du Sud.

Le premier G20 avec Donald Trump

En outre, ce sera la première fois que Donald Trump remettra les pieds en Europe après sa venue au sommet de l’Otan. Les protestations à Bruxelles, avec la manifestation #TrumpNotWelcome ont certainement eu leur effet : Trump a même décommandé une visite prévue en Grande-Bretagne par crainte de nouvelles protestations.

NO G20 : participez aux protestations

Face à cette politique de l’élite qui souhaite poursuivre la mondialisation néolibérale, des activistes de plus de cent pays se rassembleront pour donner un tout autre signal. La plate-forme NoG20 comprend des organisations et des activistes du monde entier et elle organisera des protestations de masse durant le sommet de Hambourg. La plate-forme est soutenue par des mouvements écologistes, des organisations de réfugiés, des organisations sociales, des partis politiques... C’est là que l’avenir social et écologique de notre planète sera défendu, et non dans les salles de conférence extrêmement surveillées des dirigeants mondiaux. Le PTB et Comac participeront aux protestations contre le G20 et ils d’ores et déjà tout le monde à venir à Hambourg pour défendre notre avenir social et écologique.

Article publié dans le mensuel Solidaire de juillet 2017Abonnement.

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.