Raoul Hedebouw (PTB) à "Jeudi en prime" (RTBf): des réponses tac-à-tac pour renforcer la gauche

auteur: 

Webteam

Raoul Hedebouw était l'invité de l'émission "Jeudi en prime" au JT RTBf ce 30 janvier. Le porte-parole du PTB a répondu au feu nourri de questions de Johanne Montay et François De Brigode tant sur l'actualité que sur le projet de société du PTB : la création de PTB-go!, l'importance des luttes sociales pour la démocratie, la taxe des millionnaires, mais aussi sur le marxisme, l'origine du parti et son évolution. Un exercice de réponses tac-à-tac. Extraits.

Sur la démocratie et le mouvement social.

"Il y a le Parlement. Mais il y a les dynamiques sociales. La semaine de 40 heures,le suffrage universel, c'est le mouvement social qui l'a imposé. Et justement aujourd'hui, il n'y a plus personne dans les parlements pour représenter la voix des mouvements sociaux. C'est pour ça que nous voulons être élus au Parlement"

Sur la violence du système économique.

"Quand Mittal met 10.000 familles à la porte d'un claquement de doigt, ça, c'est violent."

Sur l'actualité du marxisme.

"Il faut un marxisme adapté au 21ème siècle comme je l'explique dans mon livre "Première à gauche" (1). Et c'est en premier lieu reprendre le contrôle public, démocratique, sur les secteurs stratégiques comme l'énergie et les banques. La situation en Belgique est inacceptable: une révolution citoyenne, de l'ensemble des travailleurs est nécessaire"

Sur l'intervention de l'Etat dans l'économie.

"Il faut que l'Etat reprenne le contrôle de secteurs clés. Comme les banques. Pendant 110 ans, la CGER et le Crédit communal ont bien fonctionné. Il n'a fallu que dix ans après leur privatisation pour que la crise n'éclate."

Sur le public, le marché et l'écologie.

"Vous croyez que si on laisse l'énergie au privé ça va marcher et qu'on peut dire "S'il vous plaît Monsieur Electrabel, vous ne voudriez pas produire un peu plus vert?" C'est de cette société qu'on laisse dépendre le futur de la planète?"

Sur la taxe des millionnaires.

"On ne sait pas qui sont les millionnaires ? Alors oui, il faut un cadastre des fortunes. On connaît les revenus des travailleurs jusqu'au dernier centime et ils sont imposés mais la Belgique est un des seuls pays en Europe où le capital n'est pas taxé. Avec la taxe des millionnaires, on ne demande pas la lune aux riches : un petit pourcent! (2)"

Sur la communication du PTB.

"Nous sommes pédagogique scar nous voulons rendre goût à l apolitique aux citoyens. Nous, on est honnête. Que le discours est spécifique, novateur, j'en conviens. Mais on n'a rien à cacher, au contraire : on aimerait pouvoir dire plus de choses, venez voir chez nous!"

Le PTB pour renforcer la gauche.

"Notre premier adversaire, ce sont les idées libérales. Mais ce n'est pas de ma faute si les idées libérales ont déteint sur le PS et Ecolo. On veut prendre plus de place à gauche pour élargir l'ensemble de la gauche. Le segment de la gauche n'est pas fermé, le PS ne diminue pas où le PTB gagne des voix, on renforce la gauche. D'ailleurs, là où le PTB a progressé aux communales, le PS n'a pas perdu : Liège, Charleroi, Herstal. Ne sentez-vous pas cette gauche en Belgique qui veut retrouver des vraies valeurs?"

Vous voulez en savoir plus: 
(1) "Première à gauche" de Raoul Hedebouw: www.ptbshop.be 
(2) "Les riches aussi ont le droit de payer des impôts" de Marco Van Hees: www.ptbshop.be

 

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.