Photo Mark Harkin, Flickr.

Pour l’Europe, on devrait pouvoir acheter des avions de chasse, mais pas construire de logements sociaux

Suite à une question parlementaire du PTB, nous avons appris que l’Europe souhaite permettre aux États de faire des investissements militaires sans que ceux-ci soient soumis au Pacte budgétaire. « S'il faut mettre des investissements en dehors du Pacte, commençons par les investissements sociaux et écologiques. Voilà qui serait enfin offrir une perspective à notre jeunesse », réagit Raoul Hedebouw.

Dans sa réponse à une question parlementaire du député PTB Raoul Hedebouw, le ministre de la Défense Steven Vandeput indique que « la Commission européenne a fait une offre aux États membres de ne pas placer les investissements consentis dans le cadre du Fonds européen de la défense sous le contrôle prévu dans le cadre du Pacte de Stabilité. »

« C'est incroyable, réagit Raoul Hedebouw. D'un côté, on doit se serrer la ceinture car il n'y a prétendument pas d'argent pour nos pensions ou pour investir massivement de l’argent public pour les énergies renouvelables au nom du pacte budgétaire européen, mais, de l'autre ils sont prêts à ouvrir grand les vannes pour les marchands d'armes et investir dans la guerre. »

« Les dirigeants européens choisissent comme investissement prioritaire pour l'avenir celui du renforcement des armées, poursuit le député du PTB. Or nos interventions militaires des 25 dernières années sont parmi les causes majeures de la déstabilisation critique de l'Afrique et du Moyen-Orient, de la crise des réfugiés, et de l'instabilité au niveau mondial… Cette logique serait amplifiée avec l'Union européenne qu'ils sont en train de construire dans le domaine militaire, avec toujours cette logique de confrontation des blocs économiques (avec les États-Unis, les BRICS ou plus spécifiquement la Chine). Nous avons plus de vingt millions de chômeurs en Europe, nous sommes en retard sur les objectifs de réduction des gaz à effet de serre, mais l'Union européenne choisit comme priorité pour l'avenir les investissements militaires. C'est ça, le projet d'avenir pour notre jeunesse ? Nous avons au contraire besoin d'investissements de paix, d'investissements de coopération et de solidarité, qui combattent les causes de la pauvreté, qui assurent la transition écologique, un vaste plan d'investissements publics pour le logement, l'énergie renouvelable, les transports en commun publics, les besoins sociaux dans les soins, l'enseignement, etc. »

Ce n'est pas un secret, le PTB est totalement opposé à ces règles budgétaires et ces politiques d'austérité soutenues par les États membres et la Commission. « Il est cependant très intéressant de voir que l'application de celles-ci se fait à géométrie variable : stricte pour empêcher les dépenses sociales et utiles pour la collectivité, totalement souple lorsqu'il s'agit de sauver les banques, comme dans le passé, ou d'investir dans la guerre, comme aujourd’hui. C’est bien la preuve qu'il faut totalement les remettre en question, et s'il faut mettre des investissements en dehors du Pacte, commençons par les investissements sociaux et écologiques. Voilà qui serait enfin offrir une perspective à notre jeunesse », conclut Raoul Hedebouw.

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

L'heure n'est plus au Pacifisme ont vas droit vers une guerre civile Ceux et Celles qui sont occupées à faire les poches des citoyens vont dans un futur et j'en suis sûre que ça arrivera les belges ne sont pas endormis ils sont patients mais dans un futur vous allez prit d'assaut par les citoyens comme en Island, et ce jour là ..... Aie Aie Aie ont attend que la police ce décide a être de notre côté ( le peuple) vue qu'ils sont la pour protéger la société et non les hommes du pouvoir et ce jour la MAMA MIA MAISSSSSS MAMA MIA CHARLES MICHEL TU ES UN VOLEUR! UN LOUP AU MILIEU D'UNE BERGERIE QUI NOUS À MÊME RAMENER LE TERRORISME!!! DEPUIS QUE LA BELGIQUE APPUIE L'OCCIDENT DANS SA QUÊTE DU PÉTROLE LES TERRORISTES SONT APPARUS! PROBLÈME SUR PROBLÈME RAS LE CUL ILS FAUT ENVOYER LES BELGES VIVRE AILLEURS TOUS SIMPLEMENT! ONT DÉCIDENT DE QUI ONT AS ENVIE D’ENRICHIR