Pierre a travaillé 45 ans, et le gouvernement veut lui faire perdre 100 euros de pension par mois

« Nous voulons récompenser le travail », affirme le gouvernement. « Mais les gens qui ont travaillé dur depuis leur 16 ans perdent 100 euros par mois. C’est cela que l’on appelle récompenser le travail ? » réagit Kim De Witte, le spécialiste pensions du PTB. Les personnes qui ont travaillé toute leur vie ont droit à une pension décente. Le gouvernement doit retirer ses mesures injustes.

Tirez la sonnette d'alarme pour nos pensions.

Les travailleurs qui ont fait leur service militaire perdent jusqu’à 50 euros de pension par mois. Et ceux qui ont travaillé plus de 45 ans et partent en prépension voient leur pension légale diminuer. Voilà ce qu’a dénoncé la CSC. Le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine (MR) conteste ce calcul. Le service d’études du PTB a donc soigneusement revu tous les chiffres.

« Notre pension est calculée sur base d’une carrière de 45 ans, périodes assimilées comprises, explique le spécialiste pensions du PTB, Kim De Witte. Après 40 ans de travail, vous avez droit à une pension de 40/45e. Mais, après 47 ans de bons et loyaux services, vous ne recevez pas 47/45e. Seules les 45 années du salaire le plus élevé entrent en ligne de compte. Le gouvernement Michel veut changer cela. Dorénavant, si vous travaillez 47 ans, vous recevez 47/45ème. »

« Bonne nouvelle, à première vue. Mais, évidemment, il y a un piège : pour ceux qui veulent prendre leur prépension après 45 ans de travail ou pour ceux qui se retrouvent au chômage, le compteur arrête de tourner. Leurs premières années de carrière ne sont plus remplacées par les dernières. Cela représente un sérieux manque-à-gagner dans leur pension. En effet, le dernier salaire est pour la plupart des travailleurs deux à fois trois plus élevé que celui d’il y a 45 ans. »

Un exemple concret, tiré d’un cas réel : Pierre a commencé à travailler en 1973. Il avait alors 16 ans. Il a travaillé presque toute sa vie chez Audi, à Bruxelles. Il part en prépension (RCC) à 61 ans. Normalement, il devrait continuer à constituer sa pension légale jusqu’à l’âge de 65 ans. Son employeur lui paie une indemnité de prépension, sur laquelle on prélève les cotisations sociales. Une partie de ces cotisations sert à constituer sa pension légale.

Après avoir travaillé toute sa vie, nous devrions avoir droit à une pension équivalente aux trois quarts du salaire moyen de sa carrière, avec un minimum de 1 500 euros par mois

« C’est ce que le gouvernement Michel veut changer, continue Kim De Witte. À cause de cela, la pension de Pierre ne sera plus calculée sur base des 45 dernières années de carrière mais bien sur base des 45 premières. Le salaire que Pierre gagnait à 16 ans était trois fois plus bas qu’au moment où il a terminé sa carrière. En outre, Pierre a fait son service militaire à 18 ans. Cette année-là aussi sera prise en compte pour calculer sa pension. Au total, Pierre va perdre plus de 100 euros (bruts) par mois à cause de cette mesure. »

4 personnes sur 5

Pierre n’est, hélas, pas le seul. Dans le rapport de la Commission Réforme des Pensions 2020-2040, on trouve le nombre de personnes qui ont travaillé 45 ans. En 2008, il s’agissait de 41,9 % des hommes et 18,7 % de femmes qui prenaient leur pension : des gens qui ont commencé à travailler dans les années 1960 et début 1970 à 14, 15 ou 16 ans. Généralement, dans des professions lourdes : le bâtiment, l’industrie, les soins de santé, le nettoyage… Ce n’est qu’au début des années 1970 que l’enseignement est devenu obligatoire jusqu’à 16 ans. Et, pour aller jusque 18 ans, il a fallu attendre 1983. Selon les statistiques de 2011 du service fédéral des pensions, 4 personnes sur 5 qui avaient 45 ans de travail ou plus au compteur se retrouvaient en prépension, au chômage, en arrêt-maladie ou en incapacité de travail. Ces gens qui auraient droit à une pension entre 1 300 et 1 800 euros bruts perdront environ 100 euros par mois, selon le service des pensions.

« Nous voulons récompenser le travail », affirme le gouvernement. « Mais les gens qui ont travaillé dur depuis leur 16 ans perdent 100 euros par mois. C’est cela que l’on appelle récompenser le travail ? » s’interroge Kim De Witte.

Les personnes qui ont travaillé toute leur vie ont droit à une pension décente. Le PTB exige le retrait de ces mesures injustes. « Nos pensions sont déjà bien trop basses, conclut Kim De Witte. Après avoir travaillé toute sa vie, nous devrions avoir droit à une pension équivalente aux trois quarts du salaire moyen de sa carrière, avec un minimum de 1 500 euros par mois. »

Partagez notre visuel sur Facebook.

Étiquettes

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

ça suffit les conneries, on dit stop et manifeste !
Ce gouvernent chercherait-il à provoquer une révolte des classes laborieuses ?
Honte aux décideurs qu'ils baissent leur revenus il y a plus à prendre là que chez les ouvriers qui ne s'en sortent plus.
c est pas normal et ça suffit les conneries on dit stop et manifeste à bruxelles tout ensemble
INJUSTICE SOCIALE!!!-Il est plus facile de prendre dans la poche des pauvres(qui ne pourront se défendre)que dans la poches des riches(qui ont les moyens de se défendre) C'est déjà le cas des soins de santé,alors continuer de voter MR OU NVA: C'est pareil que de se tirer une balle dans le pied.
comme vous dit s et plus facile de voler l argent a un pauvre que a un riche , le gouvernement s en fous completement pour eux se qui compte s et de nous voler le plus possible , et comme je l ai déjà dit aux début de la législature de ce gouvernement charlot premier fera tous pour continuer a nous entasser et nous envoyer droit dans le mur se qui et entrain de se faire d ailleur car save plus ou chercher de l argent , quand allons nous nous rebeller quand allons nous taper dans le tas quand allons nous dire stop a tous cela , car si sa continue comme cela s et la misère complete par tous que l on vas avoir , moi j ai travailler 42 ans je suis handicaper d un bras du bras droit et la main gauche s et pas se que je touche que je peut me payer du luxe , et quand je aurait ma pension , j aurait quoi des clopinnettes non il et temps de se rebeller je le vois déjà sur des mur un peut partout ou fait écrit quand allons nous nous rebeller on a en a marre de se vol de nos pension , et soins de sante , et de nos salaire