Photo Solidaire, Benjamin Pestieau

Officiel : le gouvernement prend 100 euros par mois aux prépensionnés qui ont commencé à travailler tôt

Les prépensionnés qui ont commencé à travailler à un jeune âge perdront bientôt jusqu’à 100 euros de pension par mois. La majorité au Parlement l’a décidé. Benjamin Pestieau, responsable des relations syndicales du PTB, était présent au Parlement avant et pendant le vote avec des citoyens directement concernés par ce vote et une délégation syndicale. Petit compte-rendu.

« De retour du Parlement pour assister au débat qui précédait le vote de la loi sur “l’unité de carrière”. J’y étais avec une délégation de 25 prépensionné(e)s et futur(e)s prépensionné(e)s. De la région de Charleroi, du Limbourg, de Bruxelles, de Liège et d’Anvers, toutes et tous étaient directement concernés par ce vote. Sans entrer dans tous les détails de la loi, celle-ci va conduire à ce que les prépensionnés qui ont 45 ans de carrière perdent jusqu’à plus de 100 euros par mois de pension quand ils ont commencé à travailler avant 20 ans ! Mes compagnons, qui vont souffrir pour plusieurs d’entre eux de la mesure, n’en revenaient pas de l’arrogance de ces politiciens – le cul dans le beurre – qui sont prêts à baisser les pensions déjà très basses de gens qui ont commencé à travailler à 15, 16, 17 ans.

Lorsque le relèvement de l’âge de la retraite pour les parlementaires était à l’ordre du jour à l’époque, ils ne voulaient pas toucher à leurs propres “droits acquis”, mais pour les prépensionnés, le gouvernement change les règles pendant le match.

 Raoul Hedebouw, député fédéral du PTB, s’est fait remarquer par son intervention. “Monsieur le ministre, vous parlez de la ‘liberté’ que les gens ont de travailler des années de plus pour gagner plus. Travailler des années en plus pour avoir une pension de 1 500 euros au lieu de 1 200 euros. Les 1 500 euros nécessaires pour payer son séjour en maison de repos. Mais de quelle liberté parlez-vous ? De celle de ces travailleurs et travailleuses qui ont mal au dos, qui ont mal au cœur ? Celles et ceux qui n’en peuvent plus du boulot ? Les travailleurs non-qualifiés ont jusqu’à 17 années de vie en moins en bonne santé. Vouloir les faire travailler plus longtemps n’est pas possible. C’est les priver de quelques années pour pouvoir souffler. (...) Monsieur le ministre, si la majorité persiste à vouloir faire passer une loi qui pénaliserait des gens qui sont déjà en prépension et à qui vous imposez des nouvelles règles du jeu en cours de partie, si vous persistez à attaquer les pensions des travailleurs de ce pays, nous irons à la Cour constitutionnelle pour dénoncer votre loi et nous soutiendrons activement les mobilisations sociales qui s’opposeront à vos mesures. »

Plus d’info sur la loi votée ce jeudi 23 novembre : https://ptb.be/articles/pierre-travaille-45-ans-et-le-gouvernement-veut-lui-faire-perdre-100-euros-de-pension-par

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

J'ai commencé à travailler à 18 ans sur le régime d"employé du privé et prévu 1200€ de pension en NET ! PS: si je travaille 5 ans de + on me donne généresemnt 1250 € Net... On se fout dema tronche! Que dire de plus! Payé avec mon patron +/ 14.000.000 de FB en taxe sur ma carrière professionnelle! HONTEUX!!!!!!!!!!!! Y a plus qu'à faire la révolution pour nos jeunes qui seront encore plus mal lotis que nous!!
comment en sommes nous arrivés la il y a 20 ans cela n aurait pas passé que de moutons dans cette génération ou alors personne capable de représenter le peuple alors vous les politiciens faites attention
entièrement d'accord avec l'intervention de Raoul Hédelbouw.J'ai la chance d'avoir obtenu ma pension (confortable) comme enseignante en 2000 (j'avais 60 ans ). J'avais une carrière complète,très peu de congé de maladie mais j'étais soulagée de quitter mon métier de prof qui devenait de plus e plus fatiguant.je souhaite évidemment que ces avantages continuent à être octroyés dans le futur. Ce n'est pas un cadeau, c'est bien mérité.