Ilona Van Looy, Nadine Peeters et Karima Amaliki

Nadine Peeters, district d’Anvers :: « Les seuls à se préoccuper du sort des riverains »

Un an après les élections communales, nous jetons un coup d’oeil en arrière sur le travail des élus du PTB lors de l’année écoulée. Dans 7 districts de la ville d'Anvers, le PTB a obtenu des élus. Nous leur donnons la parole : sur la soupe dans les écoles, les plans de fermeture de jardins d'enfants et de parcs, les locaux d'une association de jeunes, les logements sociaux, les transports en commun...

« Nous avons été actifs sur des dossiers  de l’environnement et des espaces verts. Dans le quartier du Nieuw Zuid, par exemple. Mais aussi aux alentours du Middenvijver, un vaste espace vert sur la Rive gauche, où l’on veut organiser des festivals. Un autre exemple : le parc de l’Harmonie, au milieu de la ville. Là, on veut faire main basse sur toute une partie du site pour un projet immobilier. Nous sommes allés discuter avec le comité de quartier, nous participons à ses actions… Nous les écoutons et, avec leur apport, nous intervenons au conseil de district.  

Une de mes deux collègues du PTB au conseil de district, Karima Amaliki, porte le voile. Dès la première séance, elle a ramassé le Vlaams Belang sur le dos. Récemment encore, elle a fait une interpellation sur les bancs publics de la digue. C’était une demande des promeneurs, mais aussi des gens qui observent les oiseaux. Karima a demandé qu’on place aussi des bancs sur le territoire du district d’Anvers. Là, nous avons déjà reçu une réponse positive.

 

Là où nous nous engageons à fond, c’est dans un certain nombre de quartiers délaissés. Le Luchtbal, par exemple, un endroit avec beaucoup de logements sociaux. La dernière antenne administrative de la Ville y a été fermée. Il n’y a plus d’endroit où les gens peuvent retirer de l’argent. On a supprimé le bus pour l’hôpital le plus proche… Tout disparaît. Et nous sommes les seuls à se préoccuper du sort des riverains. »

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.