Images La Chambre

« Monsieur le ministre des Finances, les Panama-profiteurs vont-ils bénéficier de votre amnistie fiscale ? »

Alors que chaque jour amène son lot de révélations sur le scandale des Panama Papers, aucune commission d’enquête parlementaire n’est encore mise sur pied. Présent en commission Finances ce mardi 12 avril, le député PTB Marco Van Hees dénonce le chouchoutage dont sont l’objet les fraudeurs fiscaux par le gouvernement.

« Décevant, une fois de plus, le ministre des Finances Johan Van Overtveldt en commission Finances de la Chambre, aujourd'hui. Rien que le timing est une caricature : avant que nous puissions lui poser nos questions sur les Panama Papers, il a présenté son projet de loi sur… l'amnistie fiscale permanente. Un incitant à la fraude, puisque les fraudeurs savent qu'ils pourront toujours se régulariser un jour, en cas de problème. Et les personnes impliquées dans les Panama Papers, pourront-elles profiter de cette amnistie ? Le ministre n'a pas osé répondre à la question.

Je lui ai demandé : du haut de votre cabinet, sentez-vous la colère de la population ? D'un côté, les gens voient que les plus riches planquent leur fortune dans les paradis fiscaux, de l'autre, ils constatent que pour combler le trou budgétaire, le gouvernement relève encore les taxes injustes comme les accises et la TVA. Ce n'est pas le premier scandale du genre : qu'a fait le ministre ? Son plan anti-fraude comprend l'une ou l'autre mesure valable, mais depuis qu'il l'a présenté, il l'a planqué dans un tiroir.

Par ailleurs, il y a le rôle des banques. Dans chaque grande affaire de fraude, il y a toujours l'une ou l'autre banque impliquée. On le voit à nouveau ici avec Dexia. La population s'est saignée pour donner trois milliards à Dexia et, pendant ce temps-là, la banque aidait les riches fraudeurs à éluder le fisc. Il faut une commission d'enquête parlementaire car il n'est pas normal que, dans notre pays, quand un riche veut planquer son argent, il dispose sans problème d'un carnet d'adresses des banques, private bankers, "big four" et autres avocats fiscalistes qui le conduisent aux paradis fiscaux. Tout ce que le ministre a dit par rapport aux fraudes bancaires, c'est : "La Banque nationale peut prendre des initiatives". Je lui opposé la situation du Royaume-Uni, qui vient de lancer un ultimatum aux banques, et de la France, où une perquisition a déjà été menée au siège de la Société générale, impliquée dans les Panama Papers.

Le ministre a énuméré quelques mesures qu'il va prendre (un jour). Des mesurettes qui ne sont pas à la hauteur des enjeux. Il veut notamment relever l'amende fiscale à 6 250 euros. Un fraudeur comme Chodiev, impliqué dans les Panama Papers, doit trembler en entendant un tel montant. Il a une fortune de 2 milliards. S'il doit payer une telle amende, il ne lui restera plus que 1 999 993 750 euros... »

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Le ministre des finances ne fera rien , lui aussi est une DALIDA ( parole,parole ....) au gouvernement et au sénat ,personnes votera une loi pour taxer les richesses même eux ont de l'argent planquer !! il y a une dicton LES LOUPS NE SE MANGENT PAS ENTRE EUX !!!
Je pense que cet événement est essentiel à mettre en exergue pour le PTB car retrouver ces milliards détournés permettrait de mener une véritable augmentation des revenus de la population belge, diminuer les impôts augmenter les pensions diminuer les accises sur l'énergie alimenter la recherche pour diminuer la facture énergétique réindustrialiser la Wallonie proposer de meilleurs formations dans les emplois non pourvus Il faut donner une priorité totale et unique à cette sensibilisation surtout en utilisant tous les moyens de communication, presque pratiquer un matraquage continu en utilisant des mots simples et directs pour toucher la fibre sensible, je propose un slogan : Plus de sous pour les citoyens moins de sous dans les paradis fiscaux : arrêtez pour une fois de voter MR-PS-CDH-Ecolo tous endormis (plus c'est direct et simple plus c'est efficace car les gens ont l'impression qu'ils ne savent rien faire et ce slogan leur montre qu'ils possèdent l'arme totale) Il faut en inonder" la grand-place médiatique" si on règle ce problème tous les problèmes économiques de la Wallonie sont résolus !!
Bien dit, Mr Van Hees . Courage. Merci
Oui, bravo Marco Van Hees!
Il faudrait poursuivre le ministre des finances devant la justice pour fautes graves et par conséquence,collaboration avec les fraudeurs.Même si vous n'êtes pas soutenu par d'autres sénateurs,continué monsieur Van Hees
C'est très bien Mr Van Hees ! Cependant vous oubliez encore et encore de citer les premières victimes des multiples "crises" fabriquées par un modèle non seulement ultra -capitaliste et néo -libéral MAIS aussi ultra- patriarcal ,misogyne , qu'il soit de gauche ou de droite !!!!! , et ,ce sont toujours LES FEMMES qui encaissent les plus graves conséquences de toutes les décisions de la testocratie dans son ensemble ! Flora Tritan le proclamait déjà au début du 19e siècle ..." le prolétaire du prolétaire , C'EST SA FEMME " ! Comment se fait-il que vous niez et passez si souvent sous silence ce constat qui se déroule devant vos yeux !! Vous faites les mêmes erreurs de dénis et d'omissions que TOUS les autre partis ...dominés par des hommes ,qui pensent et p arlent en notre nom sans nous donner la parole et le pouvoir de décider pour nous -mêmes . C'est démocratiquement très grave et... dommageable pour la moitié de la population mondiale . Merci de me répondre !