En août dernier, de nombreuses manifestations ont eu lieu contre l'attaque meurtrière d'Israël contre Gaza. (Photo Solidaire, Martine Raeymaekers)

Mission économique en Israël : Encore non au soutien à la colonisation

La violence des colons contre les Palestiniens a augmenté ces derniers mois.

En novembre-décembre 2015, une nouvelle mission économique, organisée par les Régions est programmée en Israël. Le PTB relance sa campagne pour l’annulation de la mission, qui représente un soutien à l’État colonial israélien.

Signez la pétition.

Les 7 et 8 décembre 2014 devait avoir lieu une mission économique en Israël organisée par les 3 Régions (Flandre, Bruxelles et Wallonie). Cette mission multi-sectorielle prévue depuis fin 2013 avait pour but d’accompagner les entreprises belges à la découverte du marché israélien des hautes technologies.1

Or, l’été qui précéda la mission fut lourd et meurtrier en Palestine. Entre le 8 juillet et le 26 août 2014, l’armée israélienne entamait une nouvelle opération militaire contre la bande de Gaza, pour laquelle Israël est accusé de crime de guerre par Amnesty International.2 Ces attaques extrêmement meurtrières (les chiffres des Nations Unies avancent plus de 2000 civils tués durant l’offensive, dont 478 enfants, ainsi que 460 000 réfugiés).

Sous la pression des organisations des Droits de l’homme, de la pétition du PTB ainsi que des révélations sur la mission économique, celle-ci fut annulée.3 Le service d’études du PTB avait en effet révélé les liens entre les entreprises israéliennes du secteur des hautes technologies et l’armée israélienne, la colonisation et l’occupation de la Palestine.4 Le PTB a également révélé le rôle des bureaux commerciaux des régions à Tel-Aviv chargé d’accueillir les entreprises belges et les emmener à la découverte du marché israélien. Des attachés commerciaux belges y sont une véritable courroie de transmission de la propagande officielle raciste et islamophobe du gouvernement israélien.5

Nouvelle mission, mêmes raisons pour L’annulation

Début 2015, les trois régions annonçaient leur intention de lancer une nouvelle mission économique, qui aura lieu entre le 28 novembre et le 3 décembre 2015. Les raisons restent les mêmes : « Une mission économique multi-sectorielle à Tel-Aviv avec un focus sur les secteurs des Technologies de l’information et de la communication, des Smart Cities, des dispositifs médicaux », etc.

La violence des colons contre les Palestiniens a augmenté ces derniers mois. Les raisons pour lesquelles la mission de 2014 avait été annulée n'ont pas changé.

Or les raisons pour lesquelles cette mission a été annulée ne changent pas. La situation est toujours aussi violente pour le peuple palestinien. Depuis le mois de septembre, plusieurs jeunes Palestiniens ont été tués par l’armée israélienne et des dizaines d’autres blessés.6 En même temps, rien que sur la première semaine d’octobre, pas moins de 122 attaques par des colons israéliens sur des populations palestiniennes ont été recensées.7 L’État israélien maintient l’occupation illégale de la Palestine et poursuit même la colonisation de nouveaux territoires habités jusque là par des Palestiniens, malgré les condamnations de l’ONU et de la communauté internationale.8

Le business n’est pas apolitique

Cette mission économique belge aura, comme toutes les autres, une vocation à contribuer économiquement à soutenir l’État colonial israélien, quoi qu’en disent les responsables de l’AWEX (Agence Wallonne à l’Exportation), qui se défend de se trouver dans le cadre des relations politiques internationales classiques, mais bien dans le soutien aux entreprises. Sauf que le soutien à cette mission est hautement politique.

Ainsi, M. Beeckmans, président de la Fédération des Métiers du Web, a lancé un appel clair aux entreprises à se mobiliser pour soutenir économiquement Israël en participant à la prochaine mission (laquelle, bien que M. Beeckmans l’affirme « non-politique », sera accompagnée des « services diplomatiques compétents » officiels)9. Avec un titre sans équivoque, « Soutenez Israël », le texte de son appel, contresigné par Maurice Sosnowski (président du CCOJB, Comité de coordination des organisations juives de Belgique) et Jacques Revah (ambassadeur d’Israël en Belgique), est une pression claire auprès des parlements des Régions pour organiser cette prochaine mission (initialement proposée en mai 2015, reportée ici en novembre-décembre).

Ensuite, cette mission économique permettrait aux entreprises belges de s’implanter dans les réseaux des technologies avancées israéliennes. Or, de l’aveu même du site de Brussels Invest, « en raison de son histoire inhabituelle et de sa situation géopolitique, l’économie d’Israël est atypique à bien des égards. Une part importante de ses ressources humaines et financières est absorbée par les forces armées et la sécurité civile. »10 C’est notamment le cas du secteur des technologies, dont l’un des objectifs est de soutenir techniquement l’État israélien et de lui permettre de se maintenir comme État colonisateur dans la région.

Brussels Invest relaie aussi un site d’information israélien pour promouvoir la mission : IATI (Israel Advanced Technology Industries). Or l’IATI est le fonds des entreprises israéliennes industrielles des technologies avancées, composé notamment d’entreprises de transferts technologiques liés à des institutions universitaires israéliennes, actives dans le domaine de l’armement. L’une d’elles est T3, société qui commercialise les produits de Technion (liée à l’armée), et une autre la compagnie de recherche et développement de l’Université d’Ariel, colonie israélienne implantée illégalement dans les territoires occupés de Cisjordanie.11

Ces fonds servent à alimenter directement ou indirectement l’effort de guerre du gouvernement israélien contre le peuple palestinien.

Soutenez la pétition du PTB

Cette nouvelle mission économique de soutien à l’État d’Israël ne peut voir le jour, et nos parlements régionaux ne doivent pas céder devant ces pressions d’entrepreneurs et de l’ambassade d’Israël.

C’est pourquoi le PTB appelle à une nouvelle campagne pour l’annulation de la mission économique. Le PTB appelle toutes celles et tous ceux qui avaient témoigné leur solidarité envers le peuple palestinien contre la politique coloniale et meurtrière d’Israël pour l’annulation de la mission économique de décembre 2014 à se remobiliser. Une nouvelle pétition est lancée pour que les Régions n’organisent pas de mission avec des entreprises qui soutiennent l’armée israélienne, la colonisation et l’occupation de la Palestine.

Cliquez ici pour signer la pétition.

  1. http://www.lalibre.be/actu/international/gaza-une-annulation-de-la-mission-economique-en-israel-pas-envisagee-53e2425335702004f7dc82a6
  2. http://www.rfi.fr/moyen-orient/20141209-amnesty-international-accuse-israel-crimes-guerre-gaza/
  3. http://www.lalibre.be/archive/une-mission-economique-belge-en-israel-reportee-542ad44735708a6d4d5a4d24
  4. http://ptb.be/articles/la-mission-economique-belge-en-israel-avec-des-societes-impliquees-dans-l-industrie
  5. http://ptb.be/articles/des-attaches-commerciaux-belges-reprennent-la-propagande-de-guerre-d-israel
  6. http://www.lalibre.be/actu/international/les-raisons-de-l-explosion-de-la-colere-palestinienne-5612cef03570b0f19f24ad2d
  7. http://www.invest-export.irisnet.be/it/info-israel
  8. http://www.iati.co.il/category/24/1/medical-academic-institutions

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Je voudrais savoir si ce sujet a été traité le 21 septembre au Parlement Bruxellois et quelle a été la décision prise (s'il y en a eu une).