Marco Van Hees interpellant le Premier Ministre et lui rappelant ses déclarations de 2014.

Le trou budgétaire ? Creusé pour augmenter les dividendes du Bel 20

« Depuis 2014, le gouvernement Michel a imposé 10 milliards d'efforts budgétaires à la population. Le trou budgétaire est pourtant resté inchangé. Où est passé l’argent ? », a interrogé Marco Van Hees ce jeudi 20 avril à la Chambre suite à la décision du gouvernement de reporter l'équilibre budgétaire de 2018 à 2019.

« Vouloir à tout prix l'équilibre serait idiot », a déclaré Charles Michel aux médias pour justifier la décision de reporter l'équilibre budgétaire de 2018 à 2019. Marco Van Hees est monté à la tribune de la Chambre : « j’ai ressorti le tableau qu'un certain Premier ministre (je n'ai pas donné de nom mais ajouté sa photo sur la couverture du tableau) avait distribué en 2014, dans lequel il promettait l'équilibre non en 2019, non en 2018 mais en 2017. Résultat : en 2014, le déficit structurel était de 2 % ; selon l'Union européenne, en 2017, il est toujours à 2 %. »

Si ce déficit avait servi à éviter l'austérité, on comprendrait. Mais depuis 2014, le gouvernement Michel a imposé 10 milliards d'efforts budgétaires à la population. Et il annonce que la perpétuation du trou va servir à « approfondir les réformes », c'est-à-dire de nouveaux cadeaux au capital, comme la diminution de l'impôt des sociétés.

Charles Michel n'a répondu à aucune des questions du député PTB, ni à celles des 11 autres députés intervenus sur ce thème. Il a répété son laïus sur les supposés bons résultats de sa politique. 

Marco Van Hees l’a donc félicité lors de sa réplique : « Bravo, M. le Premier ministre, vous êtes parvenus à faire applaudir votre bilan par les députés de la majorité. Mais ça m'étonnerait que vous arriviez à faire applaudir votre politique par les travailleurs, les malades, les pensionnés ou les chômeurs qui subissent les méfaits de cette politique. Vous affirmez que le pouvoir d'achat a augmenté. C'est faux. Une étude internationale montre que le pouvoir d'achat a augmenté dans tous les pays de l'Union européenne. Tous, sauf un : la Belgique. Par contre, les dividendes du Bel20 (les 20 sociétés phares de la Bourse de Bruxelles) ont augmenté de 22 %. C'est pour eux que vous creusez le trou budgétaire. »

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Vraiment nous sommes sous la coupelle d'un gouvernement d'incapables et de rage de taxations diverse . quel drôle de pays , pauvre petit travailleurs .
en fait tous se que l on a fait ma servis a rien , si a mettre dans la poche de du charlot 1er sa oui et faire de gros cadeaux au entreprise avec notre argent , je plein nos petit enfant plus tard si rien me change on aura plus rien , avec les gugus qui son au pouvoir , moi prochaine élection je vote PTB sa s et sur , de toute façon je n ai jamais voter MR et je ne le ferait jamais faut etre bargo,pour voter pour eux , mon grand pére ma toujour dit me vote jamais pour le MR se sont une bande de voleur