Le Top 50 des grandes entreprises paie à peine 1% d’impôt et le gouvernement cherche des millions sur le dos des pensionnés

Pour sa 8ème édition, le Top 50 des entreprises qui ne paient pas ou peu d’impôt, établi par le service d’études du PTB, montre la continuité de la politique des gouvernements successifs. Et malgré la réforme de l’impôt des sociétés, les grandes entreprises continueront à bénéficier de la générosité du gouvernement fédéral…

1 %. C’est l’impôt moyen que paient les 50 « sociétés belges championnes de l’évitement fiscal », selon l’auteur de l’étude, le député fédéral Marco Van Hees et spécialiste fiscalité au service d’étude du PTB. (Lire l’étude complète ici) Si l’on étend l’analyse pour faire un Top 1 000, on arrive à un taux d’imposition de 7,9 %. Alors que le taux normal est de 33,99 %. Un manque à gagner de 14,7 milliards d’euros pour l’État…

Le gouvernement économise 300 millions d’euros sur les pensions alors qu’il permet aux grandes entreprises de ne payer que 1 % d’impôts

« Tout ça alors que le gouvernement impose l’austérité dans de nombreux secteurs. Il économise 300 millions d’euros sur les pensions alors qu’il permet aux grandes entreprises de ne payer que 7,9 % d’impôts », dénonce Peter Mertens, président du PTB.

Depuis que le service d’études du PTB a commencé à étudier les entreprises qui bénéficient de la générosité des gouvernements successifs (la première édition date de 2009), on note peu de variations au niveau du taux d’imposition, poursuit Marco Van Hees : « Sur la période 2009-2016, le taux d’imposition moyen du Top-50 est de 2,0 %, avec des variations ne dépassant pas 1,4 % puisque ce taux est descendu à 0,6 % minimum et monté à 3,3 % maximum. Le taux de la présente édition reste à ces taux plancher. »

AB InBev : 0,0 % d’alcool ou 0,0 % d’impôt ?

Cette année, on retrouve en tête un nom bien connu du Top 50 du service d’études du PTB : la famille propriétaire d’AB InBev, les de Spoelberch. AB Inbev paie en effet 0 %, soit une ristourne d’impôts de 2,2 milliards! Cette famille, qui est la plus riche de Belgique, occupait déjà la première marche du podium, dans plusieurs éditions précédentes. « Alors que la firme multinationale lance une campagne de pub pour sa bière 0,0 % d’alcool, elle réussit en tout cas déjà à avoir une société à 0,0 % d’impôt », ironise Marco Van Hees.

Marco Van Hees s’est penché sur la réforme de l’impôt des société (l’ISoc), tant vantée par Charles Michel et ses amis. Cette réforme allait supprimer les niches fiscales pour réduire le taux de l’impôt des sociétés sur les PME et l’augmenter pour les multinationales, selon le Premier ministre. « La publicité est mensongère : aucune niche n’a été réellement supprimée. Et l’impact de cette réforme est marginale : si la réforme de l’impôt des sociétés était d’application sur le top 50, au lieu de 1 % d’impôt payé, leur taux d’imposition serait de 2,4 %. Plus du double, mais deux fois rien », analyse le spécialiste fiscalité du PTB.

« Ce gouvernement, avec le tax-shift, cette réforme de l’ISoc, son absence de taxe réelle sur les plus grandes fortunes (échec de la taxe Caïman, taxe sur les comptes-titres qui est aussi en train d’échouer…) continue à privilégier les riches et fait payer les pensionnés, les malades, les travailleurs du privé et du public… conclut Peter Mertens. Ce gouvernement tire des pétards mouillés vers le haut mais tire à boulets rouges vers le bas. »

 

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Santé les mecs ! Maintenant les hommes savent vraiment pourquoi!
Pas tous, au foot et la télé ils adorent se faire pigeonner.
Tout cela rendu possible par les traités européens quand même... toute restriction à la libre circulation des capitaux est interdite...
Tout cela est possible grâce à qui ? Il faudrait peut être voir du côté de nos politiciens qui permettent tous ces fonctionnements inéquitables Il faut bien dire aussi que l'on a les politiciens que l'on mérite . Ces gens protègent les "véreux" alors ....
Honteux, quand on voit que nous petits ouvriers qui ont travaillé toute notre vie, avons payé des taxes parce que on travaillait pour nourrir notre famille et que maintenant une retraite bien méritée, on nous pompe sur notre pension un max, on nous restreint sur les soins de santé et que ces grosses multinationales se la coulent douce, ils se mettent plein les poches . Le gouvernement favorise les gros bonnets et prennent aux petits, pour finir on va nous faire crever de misère. Je pense que nous retournons au moment de germinal. Je vois de plus en plus de pauvres, de plus en plus de personnes qui ne savent plus de soigner. Pas de problème pour le gouvernement et les grosses société eux vivent sous le régime caviar. Honteux d'être belge quand je vois tout cela. Il est temps que cela change. Mais........??????? De toute façon ça ne sert à rien de voter, plus de démocratie avec toutes les coalitions se sont toujours les mêmes nounours qui reviennent ou leurs progénitures alors questions??????
aidez moi svp x drion me doit beaucoup€ es médiateur dettes mes conseile renneares p liydais vadenxeillarrdt aussi suite à une médiation de dettes comblées suite à un héritage me coseils ne savavent pas récupéres mon dû 30000€ alors que je suis invalide et vit avec 1168€ JE CREVE COMME INVALIDE
La manne de l'impôt en Belgique est composée de 85% des impôts des particuliers et de 15% de l'impôts des sociétés. Vous trouvez cela normal? Moi pas.
Il est grand temps de taxer ces grand profiteurs plutôt que de réduire les pensions des gens qui ont trimé toute leur vie. il faut faire tomber ce gouvernement de droite.
Ptb, je suis de votre côtés les gars, et j aprecie votre énergie , votre défense des gens du travail et de plus en plus également des classes moyennes pauperises . Mais faut savoir prioriser : La taxe des millionnaires, la lutte contre l'évasion fiscale, la taxation des entreprises c'est pas mal mais à long terme c est juste de la cosmétique...les millionnaires déménageront,les entreprises delocaliseront encore plus..'Il faut prendre le taureau par les cornes , et chercher l'argent la où il se trouve ! C à d chez les vrais parasites : les banques!!! Il faut taxer les opérations bancaires speculatives! Ensuite renationaliser la banque centrale, la couper de la BCE qui ne fait que pomper encore et encore du pognon dans les banques zombies depuis 2008 n apportant rien à l économie réelle créant un climat propice à une catastrophe économique de taille, à un moment les bulles on sait plus en créer...donc nationaliser la banque centrale belge, l obliger à créer du crédit productif à 0 %, des jobs suivront! Investir dans les infrastructures,la recherche , des jobs productif s on sait en créer et financer grâce aux parasites des banques!!!! Donc arrêtez la cosmétique et attaquez le gros du problème !!!