Photo Solidaire, Salim Hellalet

Le PTB propose de créer une organisation d'élèves contre l'homophobie dans chaque école

À l'occasion de l'IDAHOT, la journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, le PTB lance son programme contre la discrimination à l'école, en rue et dans les quartiers à Anvers. Le parti y octroie un rôle important aux jeunes pour qu'ils luttent eux-mêmes contre toutes les discriminations. En effet, il est plus que nécessaire d'agir : quatre jeunes LGBTI sur dix ne se sentent pas en sécurité à l'école.

« De très nombreux jeunes sont préoccupés par le racisme et la discrimination, souligne Jos D’Haese, porte-parole du PTB Anvers. Notre enquête auprès de milliers d'élèves anversois montre qu'il s'agit de leur préoccupation n°1. Mais souvent, ils ne savent pas trop comment lutter contre cela. C'est pourquoi nous voudrions créer une organisation pour la diversité dans chaque école, selon l'exemple à l'étranger des "Gay-Straight Alliances", alliances d'élèves gays-hétéros. »

De telles organisations existent depuis des années dans les écoles néerlandaises et sont très efficaces pour combattre l'homophobie et la transphobie, tout comme le racisme et toutes les autres formes de discrimination. « Nous nous appuyons sur les jeunes eux-mêmes pour combattre la discrimination, explique Jos D’Haese. En effet, une discussion avec des amis a bien plus de poids que ce qu'un adulte dit à un jeune. Nous le remarquons chaque année dans l'organisation de notre festival de la diversité DiverCity, où des jeunes de toutes les origines agissent ensemble contre le racisme et la discrimination et dépassent les préjugés. En incitant les jeunes à s'organiser dans les écoles, nous pouvons aussi mettre cette force en mouvement dans ces lieux. »

Dans ce projet, les associations LGBTI constituent un partenaire crucial. « Dans notre ville, elles ont développé un réseau solide d'organisations qui travaillent tous les jours à une ville inclusive, poursuit Jos D'Haese. Leur expertise est précieuse, tant dans le coaching des enseignants sur ce thème que dans le soutien de ces organisations pour la diversité. » C'est pourquoi le PTB  voudrait faire libérer des moyens pour engager un coordinateur communal issu du milieu associatif afin de soutenir les écoles et les jeunes dans un travail d'inclusion.

« S'appuyer sur la force des organisations dans notre ville pour renforcer les jeunes est le principe central de notre approche. Car ce n'est qu'avec les gens eux-mêmes que l'on peut réellement bannir la discrimination », conclut le porte-parole. Le programme arc-en-ciel complet pour la ville d'Anvers, qui comprend une large lutte contre la discrimination, est à lire ici (seulement en néerlandais).

Ce samedi 19 mai, nous mettrons ces revendications encore plus en évidence lors de la Belgian Pride à Bruxelles. Rejoignez-nous pour défiler, chanter et faire la fête avec le mouvement LGBTI et transgenre Mix, le PTB et les mouvements de jeunes Comac et RedFox, à partir de 13h30 au Mont des Arts, à Bruxelles. Plus d'info ici

 

Étiquettes

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.