Nele Van Parys

Le PTB présente ses têtes de liste en Flandre-Orientale

Tom De Meester, le « chien de garde » du PTB dans le domaine de l’énergie et auteur de l’ouvrage Opgelicht. De energiezwendel van Electrabel & co, qui analyse le « hold-up » effectué par les grandes multinationales sur le citoyen, sera tête de liste PTB+ pour la Chambre en Flandre-Orientale, en tandem avec la syndicaliste Sonja Welvaert. Pour le Parlement flamand, c’est le conseiller communal de Zelzate Dirk Goemaere qui tirera la liste, avec Nele Van Parys, représentante des étudiants à l’Université de Gand.Le 25 mai, le PTB créera-t-il la surprise en Flandre-Orientale ? « Oui, si cela dépend de nous, explique Tom De Meester, tête de liste pour la Chambre en Flandre-Orientale. Les sondages nous donnent 3% dans toute la Flandre, et le Pr en sciences politiques Bart Maddens explique dans Knack que nous ne sommes pas très loin du seuil électoral en Flandre-Orientale. Au Parlement, nous voulons être la voix des travailleurs, des jeunes, de tout ceux qui rament à cause de la crise. Cette voix d’opposition de gauche, une voix neuve, est plus que nécessaire. »

Avec Tom De Meester et Dirk Goemaere, le PTB de Flandre-Orientale met deux fameux attaquants en pole-position pour le Parlement. Tom De Meester, le « chien de garde » dans les questions d’énergie au PTB est connu pour son combat incessant contre les abus d’Electrabel & co. En 2008, il avait entamé une grande campagne de pétition pour réduire de 21% à 6% la TVA sur le gaz et l’électricité, aux frais d’Electrabel. Un combat payant : après six ans de campagne et plus de 200.000 signatures, le gouvernement fédéral a décidé de baisser la TVA sur l’électricité à 6% à partir d’avril.

« Les 6% de TVA, nous les avons obtenus en étant hors du Parlement, avec des milliers et de sympathisants, commente Tom De Meester. Imaginez donc ce que cela pourrait donc être si le PTB pouvait bientôt se faire entendre dans l’hémicycle parlementaire ! »

Pour identifier les problématiques que des élus PTB devraient traiter en priorité au Parlement, le PTB de Flandre-Orientale a, comme partout ailleurs dans le pays, réalisé une enquête à grande échelle auprès de la population. « Nous avons demandé à plus de 41.000 personnes, dont 5.510 de Flandre-Orientale, de désigner les points qu’ils trouvent les plus importants. La pauvreté croissante arrive en première place, suivie d’un emploi décent pour les jeunes puis d’une fiscalité équitable. »

Sonja Welvaert, syndicaliste et fonctionnaire des impôts au ministère des Finances, tirera également la liste pour la Chambre. « C’est tous les jours que je constate que les gens ordinaires payent bien trop d’impôts. Celui qui travaille tombe très rapidement dans la tranche d’imposition des 30, 40, 50%. Alors qu’une grande multinationale comme Arcelor-Mittal a payé l’an passé 0,37% d’impôt. C’est inadmissible. »

Pour le Parlement flamand, le Conseil provincial du PTB a désigné Dirk Goemaere comme tête de liste. Dirk Goemaere est conseiller communal à Zelzate et a pendant des années été ouvrier et syndicaliste chez ArcelorMittal Gand. « Nous sommes un parti de travailleurs, explique Dirk Goemaere. Avec la population de Zelzate, nous avons lutté avec succès contre l’introduction du parking payant et contre la hausse des impôts. Nous avons aussi pu empêcher que la maison de repos et les crèches publiques soient sous-traitées au secteur privé, bien plus cher. Ça, c’est vraiment le PTB : pas des belles paroles, mais des actes. Avec les gens, bloquer les économies et l’injustice : c’est également ce que nous voulons faire au Parlement. »

Au Parlement, le PTB veut aussi être la voix des jeunes. Avec Nele Van Parys comme colistière de Dirk Goemare sur la liste de la Région flamande, le PTB met à l’avant-plan une jeune femme engagée, qui a gagné ses galons dans la lutte des étudiants contre les économies dans l’enseignement et contre les amendes SAC. Elle est représentante des étudiants à l’Université de Gand et s’est engagée ces dernières années comme dirigeante du Conseil des étudiants de Gand, représentante des étudiants au conseil de la faculté de Philosophie et Lettres et présidente de Comac, l’organisation étudiante du PTB à l’UGent. Nele est également active dans le mouvement pour le climat. Elle travaille actuellement à un mémoire sur la situation de la femme en Belgique.

Avec la présentation de ces deux duos, le PTB en Flandre-Orientale entame sa campagne électorale. Les résultats de la grande enquête d’opinion et les propositions du PTB seront présentés et discutés dans les semaines à venir lors de 15 soirées régionales. Impliquer la population n’est pas un vain concept pour le PTB. Le PTB, c’est la démocratie en action. »

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.