Photo Solidaire, Salim Hellalet.

Le PTB met la pression sur Kris Peeters à propos de l’intérim : une première avancée

Une récente étude du PTB a montré que le travail intérimaire était plus la norme que l’exception dans de nombreuses entreprises. Le député PTB Marco Van Hees a confronté le ministre du Travail Kris Peeters à ce sujet au Parlement le 6 juillet dernier. Voici son compte rendu.

« En plénière, j'ai confronté le ministre Kris Peeters à l'étude du PTB sur les entreprises qui abusent du travail intérimaire. Normalement, l'intérim est exceptionnel puisqu'il est limité aux quelques cas prévus par la loi. Or, dans le Top 100 du classement PTB, près d'un travailleur sur quatre est intérimaire. Et, dans le top-20, plus de 40 %.

Le n°1 de la liste, le call-center bruxellois B-Connected, compte 75 travailleurs fixes prestant 100 000 heures par an et 207 intérimaires prestant 400 000 heures. Soit 80 % d'intérimaires ! Pas étonnant si, en mai dernier, les travailleurs y étaient en grève contre les conditions de travail.

Dans la presse, le ministre avait été obligé de réagir positivement à l'étude du PTB en déclarant qu'il avait « chargé le SPF Emploi d'examiner de façon approfondie le recours aux contrats d'intérim ». Je lui ai demandé de préciser ce qu'il allait faire concrètement.

Après avoir admis le principe qu'un emploi intérimaire ne peut pas remplacer un emploi fixe, il a indiqué, d'une part, qu'il avait convoqué les partenaires sociaux pour qu'ils s'attaquent au problème, d'autre part, que le SPF Economie effectuerait des enquêtes dans les entreprises. Les deux initiatives, a-t-il ajouté, conduiront à un rapport très clair à la fin de l'année. En soi, c'est déjà une petite victoire. En tout cas, le PTB maintiendra la pression. »

Lire l'étude : Dans 10 grosses entreprises, plus de la moitié des heures sont prestées par des travailleurs intérimaires

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

J'ai travaillé pendant 5 ans à AMP "Agence et messagerie de la presse" succursale de Molem à coté de Asse en temps que Intérimaire via Tempo Team, je ne me suis pas vu proposé une seule fois un contrat en CDD ! AMP via TT me téléphonait pour travailler 3 jours, 1 jours, 4 jours ou 2 jours par semaine rarement 1 semaine complète voir pas du tout pour faire des tournantes avec d'autres intérimaire ou bien étudiants et en suite me rappeler. Tout cela pour ne pas atteindre le nombre d'heure pour devoir donner un CDD et comme des intérimaires y en a à l'appel et bien pas de contrat et pourtant sans intérimaire la boite ne tourne pas car personnel en CDI minimum ! Voila à quoi l'on est confronté.
On monte une cabale pour vous forcer à entrer au pouvoir afin de vous neutraliser ne soyez pas dupe
Voilà 35 ans que je travaille , donc j'ai vu arriver ces jeunes rempli d'espoir ? 7 ans d'intérim pour certains et plus encore pour d'autres . Des années de perdues pour l'ancienneté, les primes etc . J'ai tout de suite compris que c'était de l'esclavage de l'homme par l'homme avec l'aval des syndicats ??? Et maintenant l'attitude des patrons est écoeurante, une main d'oeuvre exploitée avec beaucoup d'intelligence en profitant du système , mis en place par ce gouvernement de droite .