Photo Solidaire, Salim Hellalet

Le PTB-go! veut décrocher la thune

Ce jeudi 15 mai, le PTB-go! organisait une action symbolique à Charleroi. Détournant le nom d’un spectacle du Hennuyer Franco Dragone (« Décrocher la lune »), la section provinciale voulait démontrer la concentration des fortunes en Belgique.

« Les grandes fortunes sont d’un autre monde : un astre dont elles ont choisi la face sombre pour vivre cachées. Mais elles sont reliées à la terre des travailleurs, producteurs de la richesse, par une immense guirlande composée de billets de banque... », selon Marco Van Hees, spécialiste fiscalité du PTB et tête de liste PTB-go! à la Chambre dans le Hainaut.

Vu que les trois premières fortunes du pays possèdent un patrimoine de 31 milliards d’euros, cette somme représente 3,1 milliards de billets de 10 euros. Comme un billet mesure 12,7 cm, la guirlande faite de tous ces billets mesure 393 700 km. Soit plus de la distance qui sépare la terre de al lune (384 400 km).

Un impôt gratuit pour 97 % de la population

Afin de rendre l’action spectaculaire, les membres du PTB-go! ont construit deux globes : un représentant la terre, l’autre la lune. Un travailleur s’est approché de la lune afin de récupérer une petite partie de la richesse que les travailleurs créent. Le moyen pour récupérer cette (petite) partie de la richesse produite par le monde du travail ? La Taxe des millionnaires.

Marco Van Hees rappelle le principe de cette taxe voulue par le PTB depuis plusieurs années : « C’est un impôt sur les fortunes supérieures à 1 million d’euros, tenant compte d’une exonération supplémentaire de 500 000 euros sur la maison d’habitation. Pratiquement, elle vise donc les patrimoines supérieurs à 1,5 million d’euros, soit 3 % des ménages. Il s’agit donc d’un impôt gratuit pour 97 % de la population. »

Charleroi, fief d’Albert Frère

Le rendement de la taxe serait de 8 milliards d’euros, qui auraient une triple affectation : 3 milliards pour la création d’emplois publics ; 3 milliards pour le refinancement des pensions ; 2 milliards pour le refinancement des pensions. »

Pourquoi Charleroi ? Le PTB-go! a voulu organiser l’action dans le Pays noir car, si c’est une région sinistrée, c’est là que se cache l’une des plus grosses fortunes belges : Albert Frère. Et le bâtiment du SPF Finances se prêtait bien au « jeu ».

A quelques jours des élections, le PTB-go! voulait frapper un coup pour rappeler que, si l’idée d’instaurer un impôt sur la fortune est publiquement partagée par beaucoup des partis au pouvoir, le PTB est le seul parti qui entend bien transformer l’essai après le 25 mai.

 

Retrouvez les explications et le dossier de presse de l’action ici

 

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.