Sfia Bouarfa (Photo Sfia Bouarfa)

Le PTB-go! se réjouit du soutien de la députée Sfia Bouarfa

La députée régionale bruxelloise et ex-sénatrice Sfia Bouarfa, vient de publier un texte « Pourquoi je quitte le PS et soutiendrai le PTB-go! ». Elle y explique les raisons de son choix de quitter le PS aujourd'hui. Mais elle y explique aussi directement pourquoi elle rejoint l'appel du PTB-go!

Sfia Bouarfa écrit : « La détresse qui traverse aujourd’hui notre société n’appelle pas les hommes et les femmes sincèrement de gauche à cesser leur combat. Au contraire, il nous faut redoubler d’efforts pour que le capitalisme ne soit plus un horizon indépassable. C'est pourquoi je vais continuer à militer, à m'engager pour les causes qui me sont chères. Et dans l'immédiat, dans les mois qui viennent, je le ferai en soutenant l'appel PTB-go! comme l'ont fait certains compagnons de combats. Cet appel m'a interpellée, m'a rendu l'espoir. Je vois les membres de ce parti présents depuis des années sur le terrain. Avec leur évolution, ils apportent un vent frais à la gauche avec leur militantisme, leurs propositions, leur projet politique. Je constate aussi leur ouverture avec cet appel à se rassembler à gauche, avec l'appui de syndicalistes, d'artistes et d'intellectuels, pour amener des porteurs de résistance dans les différents parlements. C'est pourquoi je me reconnais pleinement dans cet appel : « Il est des rendez-vous qu'il ne faut pas manquer. » »

« Nous nous réjouissons du soutien déterminé affiché par Sfia Bouarfa, avec qui nous avons mené souvent  des combats communs, contre le racisme, pour la paix, pour la solidarité internationale, pour la justice sociale » souligne Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB-go! « Les motivations de son départ du PS traduisent le malaise profond que ressentent beaucoup de d'électeurs et membres du PS à la base, qui ont mal à leur gauche. Mais son soutien à l'appel PTB-go! montre aussi qu'il y a une alternative qui émerge pour tous ceux/celles qui veulent retrouver un programme, des valeurs, des revendications, une pratique réellement à gauche. Nous réitérons notre appel aux progressistes, aux syndicalistes, aux intellectuels, aux artistes, aux acteurs de l'associatif à rejoindre l'appel PTB-go! sur www.gauchedouverture.be » conclut Raoul Hedebouw.

Communiqué de SFIA BOUARFA, députée bruxelloise

Pourquoi je quitte le PS et soutiendrai le PTB-go!  

J'ai mal à mon socialisme: après 20 années de mandat et de militantisme, après un long combat au sein du PS, j'ai finalement décidé de quitter ce parti. 

Le 20 décembre, je fus la seule parlementaire socialiste à m’opposer à la ratification du traité européen d’austérité, le TSCG. Ma décision, annoncée aussi bien publiquement qu’en interne au sein de mon parti depuis des mois, a suscité de vives réactions au sein du PS. Depuis, je suis de fait exclue du groupe socialiste au Parlement bruxellois. 

Aujourd’hui, il ne m’est plus possible de continuer à rester au PS dans ces conditions et cautionner ainsi des pratiques et une orientation qui me sont étrangères. 

Quitter le PS m’est pénible et n’est pas une décision facile. Je garde beaucoup d'amis que j'aime et que je respecte au PS et avec qui j’ai pu porter de nombreux combats  pour l'égalité des droits, pour la solidarité internationale et pour la justice sociale. 

En restant profondément attachée aux valeurs socialistes, je ne peux plus aujourd’hui me retrouver dans la politique pratiquée par le PS sous le prétexte que « sans nous, ce serait pire ». 

Austérité de plus en plus lourde, politique de l’immigration de plus en plus rude, fragilisation des droits des chômeurs et des jeunes, ce projet de société n’est pas le mien ni celui des électeurs socialistes. C’est pourtant ce qui se met en place avec le soutien du PS. 

Tristement, je dois constater que le parti avec lequel j’ai cheminé pendant deux décennies est aujourd’hui dans une impasse. Si je sais les avancées que nous avons obtenues par le passé, je voisaujourd’hui les régressions auxquelles nous participons. 

Je ne peux soutenir cette politique ni rester silencieuse. 

Le tout est aggravé par une démocratie interne de plus en plus vidée de son sens au sein du Parti. Qui se souvient encore que nous avons connus au PS de grands débats conclus par un vote autours du droit de vote des étrangers par exemple ? Le TSCG a lui été adopté au pas cadencé et sans discussion ! 

Je ne peux plus rien faire pour amener le PS à changer d’orientation en y restant. 

La détresse qui traverse aujourd’hui notre société n’appelle pas les hommes et les femmes sincèrement de gauche à cesser leur combat. Au contraire, il nous faut redoubler d’efforts pour que le capitalisme ne soit plus un horizon indépassable. C'est pourquoi je vais continuer à militer, à m'engager pour les causes qui me sont chères. Et dans l'immédiat, dans les mois qui viennent, je le ferai en soutenant l'appel PTB-go! comme l'ont fait certains compagnons de combats. 

Cet appel m'a interpellée, m'a rendu l'espoir. Je vois les membres de ce parti présents depuis des années sur le terrain. Avec leur évolution, ils apportent un vent frais à la gauche avec leur militantisme, leurs propositions, leur projet politique. Je constate aussi leur ouverture avec cet appel à se rassembler à gauche, avec l'appui de syndicalistes, d'artistes et d'intellectuels, pour amener desporteurs de résistance dans les différents parlements. C'est pourquoi je me reconnais pleinement dans cet appel : « Demain des élu(e)s se revendiquant pleinement de la gauche, pourront porter des revendications largement partagées à gauche comme l’instauration d’une véritable fiscalité sur les grandes entreprises ou  la défense des services publics. Par ailleurs, leur présence sera utile à toute la gauche, à ceux qui luttent, à ceux qui doutent, à ceux qui désespèrent de la politique  et même à ceux qui tentent de modifier le cours des partis traditionnels. Il est des rendez-vous qu'il ne faut pas manquer. »

Alors, oui, ce rendez-vous là je ne veux pas le manquer. 

Sfia Bouarfa 

Députée bruxelloise

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Bravo je vous reconnais bien là , je suis vraiment heureux de constater que vous suivez la même ligne que lorsque je vous ai connu à Schaerbeek. Je suis celui qui a créé le syndicat national des allocataires sociaux Président du Resto de l'espoir Maison de la solidarité a Schaerbeek Membre fondateur du forum bruxellois de lutte contre la pauvreté et aussi ex conseiller CPAS de Schaerbeek