Wouter Van Damme, Peter Mertens et Jos D'Haese (Photo Solidaire)

Le PTB annonce ses têtes de listes à Anvers

auteur: 

Sofie Sas

Jos D'Haese (Photo Solidaire, Han Soete)

La présentation de presse des têtes de listes du PTB+ pour la province d’Anvers a attiré beaucoup de monde. Le parti avait promis une surprise : à côté de la valeur sûre Peter Mertens, qui tirera la liste pour la Chambre, c’est le jeune Jos D’Haese qui sera tête de liste pour le Parlement flamand.

En octobre 2012, le PTB a créé la surprise à Anvers : avec 8% des voix, il devenait le 4e parti de la ville. Pour les prochaines élections, le 25 mai, le parti pourrait bien surprendre à nouveau. Mais les défis sont de taille.

Premier défi : dépasser le seuil électoral antidémocratique des 5%. A cet effet, il faudra 60.000 voix, et chacune d’entre elles comptera. Et les derniers sondages indiquent que le PTB a le vent en poupe.

Afin de convaincre les électeurs, le PTB a désigné deux fortes personnalités en tête des deux listes. Il y a la valeur sûre Peter Mertens, chef de groupe PTB au conseil communal de la métropole, président national du parti et auteur du best-seller Comment osent-ils ?, qui tirera la liste à la Chambre. Avec Raoul Hedebouw, tête de liste pour la province de Liège, le PTB vise deux sièges au Parlement fédéral.

A côté de Peter Mertens, c’est une figure surprenante, jeune et dynamique qui tirera la liste pour le Parlement flamand : Jos D’Haese. S’il est élu – et la chance est réelle–, il deviendra le plus jeune parlementaire jamais élu. Le parti a délibérément choisi d’avoir un jeune comme tête de liste, à Anvers comme dans d’autres provinces. Ces dernières années en effet, les politiques attaquent de plus en plus les jeunes, et le PTB veut faire la différence. Par exemple dans sa position concernant les amendes SAC, le PTB est le seul parti qui s’y oppose de manière conséquente et qui écoute aussi la voix des jeunes et des professionnels du terrain.

La voix des jeunes a actuellement bien trop peu de portée au Parlement, et Jos espère ici apporter du changement : « On parle certes souvent des jeunes mais, eux, on ne leur donne pas la parole. En donnant leur chance à de jeunes candidats, le PTB montre aussi clairement qu’il leur fait confiance. »

Outre le thème des jeunes, Jos D’Haese a des compétences en matière d’écologie, mais ses points de vue sur la question partent expressément d’un point de vue social. Il mêle ainsi le rouge et le vert. (lire ici la bio de Jos D'Haese)

Objectif : deux élus pour la province d’Anvers

Lors de son dernier congrès en 2008, le PTB s’était fixé comme objectif de percer en 2012 dans les villes de Liège et d’Anvers et, en 2015, au niveau national. Par le fait que les élections ont été avancées en 2014, le planning a donc dû être accéléré. Après son grand succès électoral de 2012, le PTB est toujours un parti en croissance et il n’a pas encore pu totalement se déployer dans les provinces de Liège et d’Anvers. Mais la confiance dans la possibilité d’atteindre les 5% est cependant bien présente. Pour la Ville d’Anvers, cela signifie que le parti va devoir grimper de 8 à 10%. Les deux têtes de listes ont affirmé toute leur confiance dans l’équipe de bénévoles qui s’activent derrière eux et également dans la sagesse de l’électeur.

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.