Photo Solidaire, Salim Hellalet

Le Printemps de la résistance sociale

Les actions syndicales de l’automne dernier avaient été lancées en septembre par un rassemblement de 7 000 personnes. Le 11 mars dernier, ils étaient près de 10 000 pour relancer le printemps de la résistance sociale. Avec un programme d’actions variées. En voici les détails.

L’automne

L’automne a été marqué par des mobilisations syndicales et citoyennes importantes contre la politique du gouvernement fédéral. 120 000 personnes ont manifesté dans les rues de Bruxelles pour s’opposer au saut d’index, au fait de travailler plus longtemps, contre les attaques contre les services publics, pour une fiscalité qui fait payer les grandes fortunes. Ce gouvernement est au service des plus riches, des grands actionnaires et des grands fraudeurs.

L’automne a vu aussi naître un large mouvement citoyen contre l’austérité. Hart boven hard en Flandre et Tout autre Chose dans la partie francophone du pays.

Trois grèves régionales et une grève générale le 15 décembre ont permis de créer un rapport de force et faire fléchir le gouvernement. Le 16 décembre, le gouvernement invitait les syndicats à une concertation sociale.

Trois mois plus tard, le gouvernement n’a toujours pas fait de réelle ouverture sur les points qui créent autant de colère. Au contraire, il veut passer en force tant sur le saut d’index que sur les fins de carrière.

Les rendez-vous du Printemps social

« Plus de 10 000 personnes se sont rassemblées pour une société solidaire. Une société avec des services publics forts, avec le droit au travail pour les jeunes et le droit au repos pour les anciens, avec du pouvoir d’achat pour faire tourner l’économie et une fiscalité juste qui active les grosses fortunes. Une société de l’avenir, et non pas une économie néolibérale dépassée, où “le gagnant rafle la mise” et qui ne bénéfice qu’à une petite couche supérieure », a déclaré Peter Mertens, président du PTB le 11 mars dernier lors de la concentration syndicale qui a lancé le printemps de la résistance sociale. Le PTB répondra présent aux différents rendez-vous de mobilisation.

  • 19 mars : rassemblement de soutien aux services publics

Les services publics sont fort touchés par l’austérité. Les coupes budgétaires sont telles que la lutte contre la fraude fiscale, les activités culturelles, l’enseignement de qualité… sont menacés. Investir dans nos services publics est essentiel pour notre avenir et le bien-être de tous.

> Le front commun syndical des services publics (CGSP–FSCSP–SLFP) organisent un rassemblement le jeudi 19 mars 2015 (11h-12h) – place de la Monnaie à Bruxelles

  • 29 mars : « La Grand Parade » citoyenne de Tout Autre Chose et Hard Boven Hart

Les politiques d’austérité touchent tous les secteurs de la société. Les mouvements citoyens Tout Autre Chose et Hart Boven Hard ont décidés d’organiser « La Grande Parade » pour rassembler tous ceux qui s’opposent aux mesures du gouvernement et proposer des alternatives. Avec le soutien de la FGTB, de la CSC et de centaines d’associations de terrain.

RDV : Dimanche 29 mars 2015 à 13h à la Gare du Nord

Plus d’infos

L’événement Facebook  

  • Du 30 mars au 3 avril : la semaine de résistance sociale

C’est durant cette semaine que les discussions sur l’ajustement budgétaire (Y aura-t-il de nouvelles coupes budgétaires ?) et sur le « tax shift » (aura-t-on une taxe des millionnaires pour investir dans des emplois publics, les pensions et l’enseignement ? Ou au contraire une augmentation de la TVA comme l’annoncent certains membres du gouvernement ?).

Des manifestations à l’appel des syndicats seront organisées dans les provinces dans la semaine du 30 mars : le 30 mars à Bruxelles et dans les deux Brabants. Le 1er avril dans les autres provinces.

  • 22 avril : Grève générale dans les services publics

La CGSP l’a annoncé : pour défendre des services publics de qualité et accessible financièrement. Pour lutter contre le saut d’index et le rallongement des carrières. Pour un réinvestissement dans les services publics plutôt que l’austérité, il y aura grève le 22 avril 2015.

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Les actions de protestations contre toutes les mesures d'austérité sont justifiées et attendues. Je suis néanmoins un peu déçue que les actions en prévision soient juste des "parades de protestations" et non des actions plus concrètes comme en décembre, pourquoi on ne continue pas sur la très bonne lancée?
LE DERNIER TRES CHAUD PRINTEMPS FUT EN MAI 1968 , ET LE PEUPLE EUT GAIN DE CAUSE. VIVE LA DEMOCRATIE.
Les actions de protestations contre toutes les mesures d'austérité sont attendues. le printemps social est aussi attendu, en mai 68 , le peuple a gagné des dirigeants qui méprise les travailleurs, tous unis tous ensemple, l'union fait la force , le peuple vaincra;