Photo Solidaire

Le médecin du peuple et ses patients face à l'Ordre et l'huissier

auteur: 

Axel Bernard

Sur les listes du PTB-go!, il y a des centaines d'engagements. Comme celui du Dr Claire Geraets, médecin du peuple, qui a fondé une des premières maisons médicales gratuites à Bruxelles il y a plus de 20 ans. Une vision sociale de la médecine à l'opposé de celle de l'Ordre des médecins.

C'est pourquoi, comme tous les docteurs de Médecine Pour le Peuple, elle refuse depuis plus de 20 ans de payer des cotisations à cet Ordre antisocial. Le 18 avril, un huissier était envoyé par l'Ordre pour saisir ses meubles. Plus de 100 patients s'étaient mobilisées devant le domicile du Dr Claire Geraets pour empêcher l’huissier de saisir ses meubles. Finalement, il n'est pas venu. Mais la mobilisation en quelques heures seulement à l'appel de Médecine pour le Peuple et du PTB aura permis de lancé un message à l'Ordre des Médecins : Claire Geraets ne cèdera pas.
« L'Ordre des médecins ne défend pas notre vision de la médecine sociale et gratuite », déclare Claire Geraets. « En plus de cela il s'agit d'un organisme au fonctionnement non-démocratique et sans participation des patients », ajoute-t-elle.

Aujourd'hui, la balle est maintenant à nouveau dans le camp de l'Ordre des médecins. L'Ordre pourrait en effet, comme il l'a annoncé dans d'autres provinces, suspendre les procédures de saisies (ou carrémment toutes les poursuites) à l'encontre des médecins de Médecine pour le Peuple qui ne payent pas leurs cotisations.

« Comme le propose Médecine pour le Peuple, mais aussi toute une série d'autres médecins et associations, il est grand temps de remplacer l'ordre par un organe réellement démocratique, défendant une vision sociale de la médecine et impliquant les patients », déclare Benjamin Pestieau au nom du PTB-Bruxelles.

Et Mathilde El Barki, responsable du centre médical dans lequel pratique le Dr Geraets de conclure: « nos patients et sympathisants sont très mobilisés. Ils ne laisseront jamais des huissiers s'emparer des quelques biens de leur docteur. Ils reviendront à chaque nouvelle tentative. »

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.