Photo Belga Image

Kazakhgate : le PTB veut combattre les liaisons dangereuses entre monde politique et monde des affaires des deux côtés des liens

Les nouvelles révélations sur le Kazakhgate sont accablantes : l’ancien président du Sénat Armand De Decker (MR) est bien intervenu auprès du ministre Stefaan De Clerck (CD&V) et du cabinet de la Justice pour tenter d’influer sur le sort judiciaire de son client, le milliardaire belgo-kazakh Chodiev, qui a bénéficié ensuite de l'élargissement aux grands fraudeurs de la loi sur la transaction pénale.

Ces révélations montrent notamment que, contrairement à ce qu'affirment les avocats de Chodiev, ceux-ci connaissaient la proposition d'élargissement de la transaction pénale et l'avaient intégrée dans leurs différentes stratégies pour éviter des conséquences judiciaires préjudiciables à leur client.

Pour le député fédéral PTB Marco Van Hees, « il ne faudrait pas que le MR se contente de faire sauter le fusible De Decker, comme il l'a fait suite à un autre dossier pour Serge Kubla – qui, étrangement, se trouve être le voisin de Chodiev à Waterloo. Tant dans l'affaire Chodiev que dans l'affaire Omega Diamonds, les deux transactions pénales le plus controversées, le monde politique est très largement impliqué, et pas seulement le MR. Il faut combattre ces liaisons dangereuses entre le monde politique et le monde des affaires des deux côtés des liens. En supprimant l'impunité pour les délinquants financiers. Et en assainissant les pratiques des politiques. »

Le PTB a déposé une proposition de loi pour rendre public le patrimoine des mandataires publics, comme cela existe en France (mais là-bas pour les seuls ministres). Un homme ou une femme politique doit être irréprochable. Il est donc normal qu'ils se soumettent à la publication de son patrimoine.

Le PTB va également déposer une autre proposition de loi pour supprimer ces élargissements de la transaction pénale dont l'initiative législative avait été prise deux jours après les visites d'Armand De Decker chez le ministre et au cabinet de la Justice, en février 2011.

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Il est grand temps de mettre fin à ces transactions qui permettent à tous ces fraudeurs de s'en tirer à très bon compte en ne payant que des miettes par rapport aux fraudes qu'ils ont commise !!! Même si nous ne serions redevable que d'un euro au fisc nous serions menacé et pas un peu!!! Ce qui est appliqué pour le simple citoyen doit être appliqué à ces fraudeurs aussi!!! Cela en ferait des millions d'euros qui rentreraient dans les caisses de l' État et qui pourraient être réinjecté dans la sécurité sociale et d'autres secteurs!!!
CORRUPTION ENQUÊTE Kazakhgate: comment l'Elysée de Sarkozy a manipulé le pouvoir belge 5 NOVEMBRE 2016 | PAR YANN PHILIPPIN ET ALAIN LALLEMAND (LE SOIR) L’enquête judiciaire sur le Kazakhgate met en cause l’ancien président du Sénat belge Armand De Decker. Se présentant comme « l’avocat de l’Élysée » sous Nicolas Sarkozy, il a mené, moyennant 740 000 euros, un intense lobbying au plus haut niveau de l’État belge pour éviter un procès à trois oligarques kazakhs, afin de faciliter une vente d’hélicoptères Airbus pilotée par l’ex-président français et ses conseillers Après l’affaire du financement libyen de sa campagne de 2007, une autre enquête judiciaire pour corruption se rappelle au bon souvenir de Nicolas Sarkozy. En 2011, lorsque ce dernier était président de la République, l’Élysée s’est bien livré à un lobbying occulte en Belgique afin d’y faire annuler le procès de trois oligarques kazakho-belges, afin que le Kazakhstan achète 45 hélicoptères à Airbus, sur fond de soupçons de pots-de-vin par le géant de l’aéronautique et de rétrocommissions versées à des proches de Sarkozy. C'est ce qu'établissent plusieurs pièces issues des enquêtes judiciaires belge et française, que Mediapart et le quotidien belge Le Soir ont pu consulter, ainsi que des témoignages recueillis par les deux médias. Monsieur De Decker ne sait pas de quoi l'on parle, il n'a rien fait, rien vu, rien entendu. C'est le réflexe typique d'un politicard, ce n'est pas le premier qui jure n'avoir rien fait mais qui écope d'une condamnation. Que ce soit De Decker ou consorts, lorsqu'un tocard de politicard est condamné, est reconnu coupable d'un délit, IL FAUT L’ÉLIMINER A VIE DU CIRCUIT POLITIQUE :!!!!! GAME OVER !!!!! Éliminé du circuit politique veut également dire la suppression de TOUT les avantages de pension etc...etc.... que ces pourris deviennent des misérables, qu'ils goûtent aux joies de survivre avec 1.000 euros par mois.
Mare de ces politiciens véreux qui font de la politique pour s'enrichir.
Surtout ne vous laissez endormir par les partis qui vont récupérer l'affaire, ni même par le MR qui pourrait se servir de De Decker comme fusible. Au coeur de l'affaire Chodiev, il y a la loi sur la transaction pénale, par laquelle un escroc peut voir son casier rester vierge moyennant paiement "à l'amiable" à l'état belge. Il est là le vrai scandale. Et voici pour avoir plus de détail sur qui a défendu quoi à cette époque: C'était alors le gouvernement Leterme II, démissionnaire et donc théoriquement en affaires courantes, avec Stefaan De Clerck à la justice et Didier Reynders aux finances. Voici le débat en séance plénière du 2011-03-16: http://www.lachambre.be/doc/PCRI/pdf/53/ip022.pdf sur l'extension de la loi qui deavit permettre à Chodiev de s'en sortir par la suite. Puis le 2011-03-24: https://www.senate.be/www/?MIval=publications/viewPub&COLL=S&PUID=83887104&TID=83887918&POS=1&LANG=fr Puis vient le vote au sénat le 2011-03-31: http://www.senate.be/www/?MIval=/index_senate&MENUID=24400&LANG=fr Vote nº 17 Présents : 61 Pour : 34 Contre : 16 Abstentions : 11 Pour Marie Arena, Wouter Beke, François Bellot, Hassan Bousetta, Jacques Brotchi, Dirk Claes, Alain Courtois, Rik Daems, Sabine de Bethune, Alexander De Croo, Armand De Decker, Christine Defraigne, Francis Delpérée, Willy Demeyer, Guido De Padt, Gérard Deprez, Caroline Désir, André du Bus de Warnaffe, Jan Durnez, Dimitri Fourny, Cindy Franssen, Nele Lijnen, Paul Magnette, Philippe Mahoux, Richard Miller, Philippe Moureaux, Fatiha Saïdi, Louis Siquet, Martine Taelman, Muriel Targnion, Rik Torfs, Peter Van Rompuy, Fabienne Winckel, Olga Zrihen. Contre Frank Boogaerts, Yves Buysse, Piet De Bruyn, Patrick De Groote, Bart De Wever, Filip Dewinter, Inge Faes, Liesbeth Homans, Louis Ide, Bart Laeremans, Lieve Maes, Danny Pieters, Elke Sleurs, Helga Stevens, Anke Van dermeersch, Karl Vanlouwe. Abstentions Bert Anciaux, Marcel Cheron, Zakia Khattabi, Jacky Morael, Claudia Niessen, Freya Piryns, Ludo Sannen, Guy Swennen, Marleen Temmerman, Cécile Thibaut, Mieke Vogels. Regardez les noms, et les partis qu'ils réprésentent. Le texte est alors transmis aux députés, qui le votent le 2011-06-30: https://www.lachambre.be/doc/PCRI/pdf/53/ip042.pdf 29 Projet de loi modifiant les articles 216bis et 216ter du Code d'instruction criminelle et l'article 7 de la loi du 6 juin 2010 introduisant le Code pénal social (1344/1) Overgezonden door de Senaat Transmis par le Sénat Résultat du vote n° 5. Ja 82 Oui Almaci Meyrem, Annemans Gerolf, Arens Joseph, Bacquelaine Daniel, Balcaen Ronny, Bastin Christophe, Becq Sonja, Blanchart Philippe, Brems Eva, Brotcorne Christian, Burgeon Colette, Calvo y Castañer Kristof, Clarinval David, Clerfayt Bernard, Coëme Guy, Collard Philippe, De Block Maggie, De Bont Rita, De Bue Valérie, De Clerck Stefaan, De Clercq Mathias, De Croo Herman, de Donnea François-Xavier, Deleuze Olivier, Delizée Jean-Marc, De Man Filip, Déom Valérie, De Permentier Corinne, Devin Laurent, Devlies Carl, De Vriendt Wouter, Dewael Patrick, D'haeseleer Guy, Dierick Leen, Dufrane Anthony, Fernandez Fernandez Julia, Flahaut André, Fonck Catherine, Frédéric André, Galant Jacqueline, Genot Zoé, George Joseph, Gerkens Muriel, Giet Thierry, Gilkinet Georges, Goffin Philippe, Goyvaerts Hagen, Henry Olivier, Jadin Kattrin, Jadot Eric, Kindermans Gerald, Lalieux Karine, Lambert Marie-Claire, Lanjri Nahima, Logghe Peter, Madrane Rachid, Mathot Alain, Mayeur Yvan, Milquet Joëlle, Musin Linda, Onkelinx Laurette, Özen Özlem, Pas Barbara, Ponthier Annick, Schiltz Willem-Frederik, Schoofs Bert, Seminara Franco, Snoy et d'Oppuers Thérèse, Somers Bart, Somers Ine, Terwingen Raf, Thiéry Damien, Turtelboom Annemie, Valkeniers Bruno, Van Cauter Carina, Van Den Ende Annick, Van der Auwera Liesbeth, Van Hecke Stefaan, Vercamer Stefaan, Verherstraeten Servais, Vervotte Inge, Vienne Christiane Nee 28 Beuselinck Manu, Bracke Siegfried, Colen Alexandra, Dedecker Peter, Dedecker Jean Marie, Degroote Koenraad, De Meulemeester Ingeborg, Demir Zuhal, Demol Elsa, De Ridder Min, De Wit Sophie, Dumery Daphné, Francken Theo, Grosemans Karolien, Louis Laurent, Luykx Peter, Maertens Bert, Smeyers Sarah, Sminate Nadia, Uyttersprot Karel, Vandeput Steven, Van Eetvelde Miranda, Van Esbroeck Jan, Van Moer Reinilde, Van Noppen Florentinus, Van Vaerenbergh Kristien, Wollants Bert, Wouters Veerle Onthoudingen 12 Abstentions Bonte Hans, Detiège Maya, Geerts David, Gennez Caroline, Kitir Meryame, Landuyt Renaat, Temmerman Karin, Tobback Bruno, Van der Maelen Dirk, Vanheste Ann, Vanlerberghe Myriam, Vanvelthoven Peter Totaal 122 Total C'est édifiant, n'est-ce pas? Et puis vient le "correctif" https://www.senate.be/www/?MIval=/publications/viewPub.html&COLL=S&LEG=5&NR=1809&VOLGNR=1&LANG=fr (2012-10-16) Mais c'est trop tard, l'affaire Chodiev est née, et il s'en sortira en étant le premier à bénéficier de l'extension de la loi. Bien sûr, corrigez moi si je me trompe.
Le jour du vote ce beau monde a certainement confondu les véreux (genre chodiev...) avec les besogneux qu'ils disent défendre et si souvent ignorés. Pas lieu d'être fiers Mesdames Messieurs du P.S. ,Ecolos, et C.dH. Le M.R. par contre ça se comprend "toujours du côté de l'argent" Pour les prochaines élections on s'en souviendra ! Il ne faut pas compter sur vous pour l'égalité de traitement des citoyens, nous en avons maintenant les preuves. De moins en moins de monde est encore enclin à vous croire . pas lieu d'être fiers !