« J'ai 28 ans et je fais de la politique »

Flair, 12 avril 2017

Le magazine Flair du 12 avril 2017 a donné la parole à différentes jeunes femmes sur leur engagement politique dans un dossier « J'ai 24 ans et je fais de la politique ». Parmi elles, Axelle Thirifays, 28 ans, prof d’espagnol en secondaire et responsable du PTB à Namur. Une interview qui révèle un peu de la richesse humaine du PTB. Si le récit d'Axelle t'inspire, n'hésite pas à nous rejoindre.

Axelle : « Quand je suis entrée à Comac, le mouvement de jeunes du PTB, à 16 ans, le PTB n’était pas du tout connu. Moi, je le connaissais car mon papa suivait la politique, il était au PS, mais avait déjà voté PTB, on en avait discuté... C’était l’époque où je m’intéressais à Che Guevara, comme une adolescente qui a envie de changer le monde. Je voulais m’engager, alors j’ai cherché quel parti me correspondait le mieux et c’était le PTB. Quand je suis entrée à l’université, à Liège, j’ai rejoint Comac unif’, où c’était plus structuré, plus actif. On a notamment beaucoup travaillé sur l’augmentation du coût des études, on Je ne me contente pas de militer pour une société plus juste, je vis aussi mon engagement au quotidien: je suis végétarienne, membre de WWF, je donne de l’argent à la Croix Rouge... C’est important de le faire! Mais à nouveau, ce n’est pas une remise en cause générale de tout le système, autant que via un parti comme le mien. C’est pour ça que j’ai choisi la voie politique. »

Les mesures que vous prendriez si vous aviez un poste à responsabilité ? 

  • La taxe des millionnaires. Elle pourrait rapporter 8 milliards d’euros qui permettraient de refinancer la culture, les soins de santé... 
  • L’application du modèle Kiwi. Il s’agit d’un système d’appel public d’offres pour les médicaments. Concrètement, pour chaque médicament, l’État demande aux entreprises pharmaceutiques de faire une offre de prix, et il ne rembourse que le médicament le moins cher. Cela fonctionne en Nouvelle-Zélande et aux Pays-Bas. 
  • La semaine de 30 h à la place de la chasse aux chômeurs, sans diminution de salaire et avec embauche compensatoire. Cela améliorerait le confort de vie et diminuerait le taux de chômage.

Tout changer

Axelle : « Ce que j’apprécie particulièrement au PTB, c’est qu’il y a une remise en cause de tout le système dans lequel on vit, pas seulement certains de ses aspects. Les autres partis se contentent de limiter les dégâts. Nous, on est dans l’action. Le but, c’est vraiment de créer une nouvelle société, plus juste. » 

Sur le terrain

”J’ai beaucoup appris sur le terrain. Sur des piquets de grève, à parler avec les gens, écouter leur expérience...”

Axelle : « Ce n’est pas durant les formations que j’ai le plus appris, c’est sur le terrain. Sur des piquets de grève, en parlant avec les gens, en découvrant leurs conditions de travail, en écoutant leurs expériences... Le changement social viendra avec les gens, pas seulement avec un parlementaire qui connaît très bien son dossier. Attention, je ne dis pas qu’on va changer le monde en deux jours, mais je crois que c’est possible. Pendant des années, j’ai pensé que je ne verrais peut-être jamais de mes propres yeux le changement, mais là, je me dis que les choses peuvent aller très vite, pour peu qu’il y ait une vraie mobilisation citoyenne. Et j’ai l’impression que ça bouge, petit à petit. Si je me vois rester au PTB toute ma vie? Oui! Quand j’avais 16 ans, on me disait `Tu es encore idéaliste!’. Douze ans plus tard, j’y crois toujours, peut-être même plus, parce que depuis la crise de 2008, il y a de plus en plus de pauvreté et d’inégalités sociales. Alors on n’a pas le choix, il faut y aller! »

Si vous étiez Française, pour qui voteriez-vous? 

Axelle : « Jean-Luc Mélenchon. Je pense, avec des gros guillemets, que c’est un `vrai’ socialiste. Il y va avec le coeur et veut changer le système. Il mouille sa chemise et prône la tolérance, qui est contre le racisme, pour la justice sociale. »

 

 

 

 

Étiquettes

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

La semaine de 30 h à la place de la chasse aux chômeurs, sans diminution de salaire et avec embauche compensatoire. Cela améliorerait le confort de vie et diminuerait le taux de chômage.oui sa serait bien meme trés bien mais pour cela faut le changement , et en état a l heure actuelle avec les charlots qui son au commande pour eux s et irréalisable , pour eux se son des conneries , mais une chose on t il essayer mon car pour eux sa leur raportterait moins dans leur poche voila ce qui la , maintenant revenons aux soin sante La taxe des millionnaires. Elle pourrait rapporter 8 milliards d’euros qui permettraient de refinancer la culture, les soins de santé... , oui s et tous a fait réalisable quoi mais la encore pour eux les charlots , qui nous gouverne ben s et pas fesable car il vont perdre de l argent vis a vis des riche il aurons plus leur bonus voia quoi il leur reste a gouverner encore 1 an et demi et n oublier pas que les charlot veule trouver 5 millards encore peut etre plus , donc il serait temps de se bouger , si on veut encore avoir quelque chose
Bravo Axelle...Ça m'a fait du bien de te retrouver ds ses quelques lignes. Suite à mon engagement, tu t'es présentée chez moi avec une simplicite, une gentillesse et une honnêteté rares. Tu es une très belle personne, vraiment ! Et toutes les personnes que j'ai croisées au PTB depuis également ! J'ai été écoeuré de voir ce soir le "reportage" insultant de la RTBF sur "ce que veut le PTB... On aurait cru voir un montage sponsorisé par Erdogan en personne...Manipulations du début à la fin. Nos politiques trempent dans les plus sordides affaires et ne trouvent rien d'autre à faire que tenter de salir l'espoir, la vertu et l'idéal de celles et ceux qui chaque jour s'investissent pour un monde plus humain et respectueux. Cela m'a rappelé à la réalité : les manipulateurs qui nous gouvernent n'aiment ni le peuple ni la démocratie réelle : ils sont suffisants, méprisants...mais surtout ils ont peur et c'est leur talon d'Achille ! Nous sommes donc plus que jamais, engagés dans un dur combat contre la bêtise, l'égoïsme et l'hypocrisie de quelques-uns "tout-puissants"! Mais la vérité sur ce qu'ils sont et font en vérité est de plus en plus évidente ; les pièges grossiers qu'ils tendent de moins en moins efficaces ; leur peur de "perdre" devient notre force collective !! ...En France, des gens comme Asselineau, Melenchon et d'autres en font les frais également ! L' "élite" est vraiment prête à tout pour conserver pouvoirs, richesses et honteux privilèges ! ...Comme toi, je soutiens Melenchon et j'espère de tout cœur qu'il passera ! ! Ce serait un allié de choix pour bâtir enfin un monde meilleur et plus démocratique ! In fine, chaque coup "qu'ils" nous portent lâchement nous rapproche et nous rend plus forts, solidaires et convaincus... Ensemble aujourd'hui pour demain ! Ensemble !! ...A bientôt, chère Axelle. (Et merci) Alain.
Pour rebondir sur le commentaire précédent, j'ai trouvé que le reportage de la R.T.B.F. manquait totalement d'objectivité et diabolisait le PTB. Celui-ci y est pointé comme un parti manipulateur, utilisant les nouveaux moyens de communication pour raccoler de nouveaux électeurs, accusant Raoul Hedebouw de jouer avec les caméras du Parlement pour faire un meeting politique à l'adresse de ses sympathisants ou futurs sympathisants. Il a le mérite de dire ce que ses membres ont envie de crier aux parlementaires des autres partis, et c'est bien là le rôle d'un élu du peuple, non : prendre la parole au nom des gens qu'il représente !? Cela change des député irrespectueux, somnolant ou parlotant entre eux sans même écouter l'orateur ! De ces parlementaires imbus de leur petite personne qui traitent ce parti de "populiste", comme s'il s'agissait d'une maladie honteuse... Retournez au sens premier du terme, chers (oh combien) élus des partis traditionnels, et vous serez forcés de constater que ce populisme est tout à leur honneur. Vous êtes au pouvoir pour représenter vos électeurs et non pour sauvegarder les intérêts de gros groupes financiers ou entreprises sans scrupules. Ne pas taxer les millionnaires pas peur qu'ils s'enfuient à l'étranger comme cela s'est passé pour la France ? Que l'Europe s'entende pour ne pas héberger ces inciviques. Vous ne trouvez rien à redire face à ces chefs d'entreprise qui éludent de la sorte la taxe pour plusieurs millons d'euros mais les 'petites gens' qui voudraient éviter la tva en payant de petits travaux "au black", vous les traiter comme des criminels. Cherchez l'erreur... Y'en a marre de cette république bananière qu'est devenue la Belgique !