Photo Solidaire, Raf Degeest

De l'argent pour des avions de chasse ou pour combattre la pauvreté : un choix politique

Le ministère de la Défense espérait pouvoir parader cet été avec l'aboutissement d'un des plus lourds dossiers de cette législature : l'achat de 34 nouveaux avions de chasse. Mais, en l'espace d'une semaine, tant le dossier d'achat lui-même que la position de hauts dirigeants de l'armée et du ministre Vandeput sont devenus l'objet de toutes les critiques.

Depuis plus d'une semaine, le scandale des F-16 est au centre de l'attention des médias et de la rue (de la Loi). Les dernières révélations sont tout bonnement stupéfiantes.

La fuite d'un document interne du cabinet montre aussi que tout le processus de sélection était une farce. Le choix du F-35, l'avion le plus sophistiqué au plan technologique, était déjà fixé en 2015 (!). Qui avait intérêt à cela ? Combien de décisions portant sur des choix de société sont-elles encore prises de la sorte sans débat public préalable ?

Le contribuable doublement floué

Le « contrat militaire du siècle » coûte la bagatelle de 15 milliards d'euros. Pourtant, on nous répète jusqu'à plus soif que « tout le monde doit faire des efforts ». Le gouvernement taille dans nos pensions, nos salaires, la sécurité sociale... Partout où c'est possible, on veut faire des économies sur le dos des travailleurs. Comment concilier cela avec une dépense de 15 milliards ?

Le public n'a jamais été vraiment impliqué dans ce choix de société. Jusqu'il y a peu, il n'y avait eu aucun débat public sur la nécessité d'acheter de nouveaux avions de chasse à la technologie la plus sophistiquée. Et, maintenant que le débat public a enfin lieu, plusieurs récents sondages montrent que la majorité des Belges sont opposés à cet achat.

Au départ, l'option de moderniser la flotte existante était également sur la table, a bien dû récemment reconnaître le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA). Or cette option a immédiatement été écartée, ce qui soulève pas mal de questions. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que le contribuable belge se sente doublement floué. Cette gigantesque somme d'argent, on aurait préféré qu'elle aille, par exemple, aux soins de santé. De plus, on a découvert que ce dossier était totalement vicié par des jeux d'influence et la manipulation.

Ce que nous avons appris la semaine dernière

Nos F-16 peuvent encore fonctionner pendant longtemps. C'est ce qui ressort d'une étude de Lockheed Martin, le constructeur de ceux-ci. Ce ne seront certes plus des « topguns » dernier cri, mais ils peuvent toujours parfaitement surveiller noter espace aérien. En outre, ils ne sont absolument pas aussi vieux que l'a affirmé le ministre Vandeput. Celui-ci a en effet déclaré que l'année de construction de ces appareils était 1979. Or il apparaît désormais que la plus grande partie d'entre eux a été construite entre 1988 et 1991...

Tous ces éléments n'ont été révélés que la semaine dernière. Pourquoi cette importante information, qui peut peser sur la procédure de décision, n'a-t-elle jamais été divulguée ? Pourquoi, dès le départ, a-t-il été décidé qu'il fallait absolument remplacer nos F-16 ? Et qu'il fallait que ce soit par des F-35 ?

Et, clou de l'affaire, nos hautes instances de l'armée et la ministère de la Défense ont en fait d'autres projets pour ces nouveaux avions de chasse. Ceux-ci devront servir à transporter la toute nouvelle génération de missiles nucléaires. En d'autres termes, les F-35 seront utilisés pour larguer des bombes.

L'Otan veut surtout avoir la possibilité d'intervenir rapidement si le pouvoir des multinationales est en danger

Quand l'Otan joue avec notre argent pour faire la guerre

La Belgique est membre de l'Otan. Cela signifie que nous sommes partie prenante d'un traité militaire qui détermine la défense et la collaboration mutuelles des armées des pays occidentaux. Ce traité comporte le « nuclear sharing » (partage nucléaire). Des missiles nucléaires nord-américains sont stockés dans certains pays européens, dont la Belgique. Ces pays peuvent alors être chargés du transport de ces missiles en cas d'utilisation de ceux-ci.

Selon l'Otan, cela constitue la garantie ultime pour l'Europe d'être « protégée » par les États-Unis si notre sécurité nationale était menacée. En réalité, l'Otan veut surtout avoir la possibilité d'intervenir rapidement si le pouvoir des multinationales est en danger. C'est ce qu'on a pu constater avec la guerre en Irak. Les intérêts du peuple, tant irakien qu'américain, ne comptaient pas du tout, l'objectif primordial était le pétrole... La conséquence a été 1 million de morts et la dislocation et l'effondrement total d'une région où le mouvement terroriste Daech a rapidement pris racine. Ces avions n'ont pas pour but d'assurer notre sécurité. Ils seront utilisés pour défendre intérêts économiques de l'Occident.

En étant partie prenante de cela, nous participons aussi à la course nucléaire du président américain Trump. Celui-ci est  à la tête de la plus grande puissance nucléaire du monde et rien ne lui plairait tant que de mener une petite guerre (nucléaire). Voulons-nous vraiment participer à une course à l'armement nucléaire qui nous lance vers la guerre et la destruction ?

Ces missions nucléaires des nouveaux avions de chasse ont également été le plus possible écartées du débat. Or il semble bien que celles-ci sont beaucoup plus importantes que ce qu'on pensait. C'est ce que montre la fuite du dossier traité en « kern » (le conseil des ministres restreint). En coulisse, on pense constamment de manière stratégique au largage de bombes nucléaires. Et peu importe l'opinion de la population...

 Avions de chasse, guerres et réfugiés

« Si nous voulons répondre aux défis actuels en matière de sécurité, nous avons besoin d'avions de chasse modernes », déclare Vandeput, ajoutant finement : « Ou voulons-nous que Daech vienne jusqu'ici ? »

Voulons-nous vraiment participer à une course à l'armement nucléaire qui nous lance vers la guerre et la destruction ?

Frapper Daech sur son propre terrain et ainsi y mettre fin. Cela semble une bonne idée, mais, en réalité, ce sont les interventions occidentales au Moyen-Orient qui ont fait de ces régions un creuset du terrorisme. Affirmer que ces interventions ont eu lieu dans l'intérêt des populations locales n'est qu'un prétexte. Les victimes civiles se comptent par centaines de milliers. Sans parler des millions de réfugiés qui sont la conséquence de cette guerre.

Ces nouveaux appareils de combat seront eux aussi utilisés pour des missions requises dans le cadre de coalitions internationales. L'une de ces missions – qui nous incombe à nous ainsi qu'aux Pays-Bas – est la participation à la guerre en Syrie, dans le cadre de la « Coalition of the Willing ». Nos avions bombardiers opéreront dans des guerres qui, une fois de plus, aboutiront à des flux massifs de réfugiés vers nos contrées. Mais il n'y aura pas d'argent pour une politique d'accueil humaine. celui-ci aura entièrement été englouti dans des engins de guerre.  

Vandeput oublie tout aussi finement aussi de dire que l'EI est déjà venu chez nous un certain nombre de fois. Et ce n'est pas avec des F-35 qu'on aurait pu éviter les attentats de Bruxelles. Ni ceux de Paris, ni celui de Nice, ni tous les autres. Ce qui, en revanche, serait utile, ce serait d'éviter de créer des creusets de terrorisme. Ce qui veut dire, entre autres, que l'on ne jette pas des régions entières dans le chaos en y menant la guerre.

Armes, argent et conflits d'intérêts

La Défense a sans doute estimé qu'après des restrictions budgétaires successives, elle avait droit à une très grosse part de gâteau. Tous les partis au gouvernement (sans oublier le sp.a qui, lors de la précédente législature, était dans la majorité) avaient déjà déclaré qu'ils acceptaient l'exigence des États-Unis d'augmenter les dépenses en matière de défense de 2 %. Sur ce plan, la Belgique figurait en effet tout au bas du classement européen. Un gros achat militaire allait donc rectifier cette situation.

L'ancien chef de cabinet adjoint du ministre Vandeput travaille désormais pour Lockheed Martin

Donc, il fallait remplacer les F-16. Le ministre de la Défense Vandeput prétend contre vents et marées que ce dossier d'achat était on ne peut plus transparent et qu'il y avait des cloisons bien étanches entre l'armée et le ministère de la Défense. Petite remarque : son cabinet actuel est surtout composé de gens qui, auparavant, étaient actifs dans l'armée. Quant à son ancien chef de cabinet adjoint, Simon Put, il travaille aujourd'hui comme consultant pour... Lockheed Martin. À la fin de l'an dernier, Put a annoncé son changement de carrière. Mais il s'est abstenu de confier au registre de la transparence nombre d'éléments au sujet de ses contacts avec Lockheed Martin.

La majorité des hauts responsables de la force aérienne belge et le ministre de la Défense roulent eux aussi pour Lockheed Martin. L'un des quatre officiers supérieurs qui auraient manipulé le dossier est le colonel Letten. Il est en même temps le représentant attitré de l'armée belge dans les meetings internationaux organisés par Lockheed Martin. Certaines sources en font le chaînon manquant qui relie entre eux tous les éléments du scandale du F-16. 

Ensuite, en 2016 déjà, un autre haut gradé de la force aérienne aurait adressé des coups de fil préoccupants à Lockheed Martin : le résultat de l'étude sur le prolongement de la durée de vie du F-16 n'aurait pas été de son goût.  

Quant au ministre Vandeput lui-même, il était tellement focalisé sur les F-35 qu'il n'a pas voulu voir la moindre information défavorable à celui-ci. À moins qu'il n'ait été au courant de ces informations et qu'il ait décidé de passer outre. Dans l'intérêt de qui ? Certainement pas dans le nôtre... Dans les sphères où se rencontrent la politique de haut niveau et le monde des affaires, et certainement celui de l'industrie militaire, il se passe des choses particulièrement nocives pour la démocratie. Les montants avec lesquels on jongle sont tellement colossaux que les machines de lobbying de l'industrie militaire tournent à plein régime.

Les alternatives

Une chose est en tout cas certaine : cet achat de plusieurs milliards va être très, très dur à avaler pour le contribuable. D'autant plus lorsqu'on sait qu'on a été floué par de hautes instances de l'armée, du ministère de la Défense et du complexe militaro-industriel américain. 

Dans une démocratie, ce n'est pas à l'armée ni à l'establishment américain de décider pour les citoyens

Ce que nous apprend le dossier de l'achat des nouveaux avions de chasse, c'est qu'il est tout à fait possible de trouver de l'argent. À quoi il peut être dépensé est une question de choix politique. Dans une démocratie, c'est aux citoyens de faire ce choix et non pas à l'armée ni à l'establishment américain.

Un syndicaliste avait un petite proposition pour le ministre Vandeput : celui-ci pourrait instantanément devenir le héros du gouvernement en réaffectant ces 15 milliards d'euros pour payer à tout le monde pendant vingt ans une pension de 1500 euros par mois... 

C'est sur cela que doit porter le débat : sur la sorte de société que nous choisissons. De l'argent pour des avions de combat ou pour combattre la pauvreté ? Il s'agit là d'un choix politique, monsieur De Wever et consorts.

La plateforme « Pas d'avions de chasse » demande la fin immédiate de la procédure de remplacement du F16 et appelle à l'organisation d'un débat public large sur la nécessité de remplacer ces avions de combat. Elle organise une action à Bruxelles le 22 avril pour envoyer un signal clair à notre gouvernement. Plus d'infos ici.

Le président américain Trump a prévu de revenir en Belgique l’été prochain. Il n’était pas le bienvenu l’année passée, et il ne le sera pas cette fois non plus : il se rend à un sommet de l’OTAN qui prévoit d’augmenter les dépenses dans la Défense. Et où notre gouvernement compte bien parader avec ses nouveaux avions de chasse à 15 milliards… Arrêtons cette surenchère militaire. Rendez-vous le samedi 7 juillet prochain (voir l’événement Facebook) pour manifester à l’appel de la plateforme Trump Not Welcome. #MakePeaceGreatAgain

Photo Solidaire, Raf Degeest

 

Étiquettes

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

désoler mais avec 15 milliard on peut aider a relever les pensions de nos petit penssionne , et on peut aurgmnenter nos salaire de misére et investir dans nos soins santer pour soigner nos malade et mon les jetter a la rue comme fait debloc , honte a se pire gouvernement de s et pire derniere annee qui veut nous voler de l argent pour acheter des avion de chasse , pour moi désoler le gouvernement doit démissionner car si charlot 1e ne sait pas controler s et ministre il a rien a faire la
« Un syndicaliste avait un petite proposition pour le ministre Vandeput : celui-ci pourrait instantanément devenir le héros du gouvernement en réaffectant ces 15 milliards d'euros pour payer à tout le monde pendant vingt ans une pension de 1500 euros par mois... «  Cela fait rêver. Hélas, à 10 mois de cette pension par an, cela fait 15 000 € pat an. Pendant 20 ans cela côuterait 300 000 € par pension servie. 15 milliards permettraient de servir... 50 000 pensions. Soit uniquement des pensions pour le 1% belge. Dommage, le rêve se heurte à la réalité du calcul élémentaire. N’en demeure pas moins que ces 15 milliards seraient mieux employés à l’éducation, la santé, le logement et la lutte contre la pauvreté...
vous savez ils ont eux 1500 euros de pension par mois, et en plus si vous êtes accidentés du travail attendez-vous à votre pension à vous voir prendre votre indemnité de handicapé, pas pour le service public, ils ont bien voté une nouvelle loi pour eux, mais pas dans le privé, si vous avez perdu un oeil, une doigt, un pied, êtes paralysés et si vous êtes reconnu pour votre handicap, dans mon cas à 25 %, vous vous levez le matin avec vos douleurs et votre handicap, et l'ETAT vous prend dans mon cas 400 euros tous les mois au lieu d'avoir l'argent de votre assureur, c'est l'ETAT qui se verse mes 400 euros, on peut rester handicapé et ne plus vivre sa fin de vie, c'est l'ETAT qui vous vole votre indemnité, mais qui se l'EST RENDUE A TOUS LES ACCIDENTES DU SERVICE PUBLIC DEPUIS 2016.... HONTE à eux, mais tant pis pour vous..... VOUS AUREZ 50 EUROS ET EUX 400 EUROS..... faite attention à votre pension, ce n'est que 15 jours avant que vous allez apprendre cette situation odieuse...................
Trop c'est trop. Trop de ministres, trop de députés et trop de dépenses poussées par des hobbies de multinationales qui proposes des dessous de tables à nos dirigeants. TROP C'EST TROP
OUI QUE CETTE ARGENT SERVE A PAYER UNE PENSION DIGNE ET NON PA A DES JOUETS DE MORT POUR TOUT CES GENERAUX
"Affaire d'état":le corrupteur(Lockeed Martin),les corruptibles,le Ministre Vandeput,l'ancien adjoint Put(actuel consultant Lockeed Martin) et certains hauts gradés de lArmée,un fameux panier de crabes jouant avec nos futures taxes pour payer ces 34 engins inutiles qui enrichisseront les entreprises U.S. Et pendant ce temps,il nous faudra encore se serrer la ceinture tout en travaillant de plus en plus longtemps pour bénéficier d'une aumône comme pension,sans compter que ce gouvernement aura fortement réduit notre richesse collective à savoir notre sécurité sociale. De plus, en prolongeant l'activité au travail et retardant le droit à la pension,ce gouvernement rend ce travail de plus en plus PENIBLE.
La sécurité des citoyens , ils s ' en fichent éperdument !!! TOUT EST UNE QUESTION DE POTS DE VIN !!! On a déjà connu ce cirque avec les F - 16 qui , à cause du truand VDB , avaient été fournis sans les protections électroniques nécessaires en combat aérien ??? Ce qui a donné lieu au scandale DASSAULT ( Montage de matériel français sur des appareils américains ??? Ensuite , " AGUSTA " avec la clique socialiste et aussi une fourniture de munitions entraînant la fuite d ' un officier SUBALTERNE avec plusieurs millions de francs dans ses poches ??? TRISTE PAYS " GOUVERNE " PAR DES IRRESPONSABLES , VOIRE DES ESCROCS !!!
se son pire que des escros , s et des voleur en puissance il me reculerons devant rien il préfère jette de l argent par les fenettres au lieu de les distribuer a ceux qui en on super besoin je pense aux pensionner , précariser , ceux des attentat du 22 mars et autre , je dit pour moi se ministre dois etre foutus a la porte démission total , mais bien sur il vas encore etre couvert par la marionnette charlot 1e , j ai honte de se gouvernement de SALE VOLEUR et IRESPONSABLE je suis triste de voir se pays avec s et idiot aux gouverne de notre pays
d'abord les autoroutes, puis les trains, puis de belles routes pour la côte, ils ont reçu 60 % de l'ETAT belge pour un plus petit territoire, maintenant le sud n'a pas eu son argent car 40 % n'était pas équitable, et à présent, ils ont pris l'armée alors ils veulent que la belgique paye aussi pour "leur armée", ils seront ainsi près pour demander la séparation du pays, sans parler des usines et tout ce qui est passé au nord : COCKERILL était un fleuron du sud.... et bien sur tout le pays est sous la coupe des ministres "incorrects", accidenté du travail j'ai appris que depuis 2016 les fonctionnaires avaient TOUS retrouvé leur indemnité d'accidenté du travail, et nous dans le privé on n'a encore rien fait...... de partout ON NOUS PREND POUR DES PERSONNES QU ON PEUT FACILEMENT ABUSER....et nous handicapé accidenté du travail du privé , on subit en plus un bien grand abus de faiblesse, et on spolie en plus le sud.....et même le Prince Laurent paye déjà pour la NV-A qui ne veut plus de royaume, et ce Monsieur va être la risée partout, il est comme nous accidenté du travail, privé de sa vie......