Chapitre 5 | Le PTB en action pour défendre le rail public

Depuis toujours, le Parti du Travail de Belgique (PTB) défend un rail public, intégré (sans scission), et financé à hauteur de ses besoins. Le PTB a aussi participé à différentes luttes contre les mesures d’austérité qui touchaient la SNCB. Cette lutte se réalise à différents niveaux.

Le PTB attache une importance particulière aux cheminots. En Belgique comme dans d’autres pays (en France par exemple), les cheminots ont joué à plusieurs reprises un rôle de locomotive dans les luttes pour le progrès social. Il suffit de citer le rôle des cheminots dans la lutte de novembre-décembre 2014. Lors des élections de mai 2014, pas moins de 15 cheminots (parmi plus de 170 syndicalistes) figuraient sur nos listes en Flandre, Wallonie ou à Bruxelles. Cette confiance du monde du travail envers le PTB se réalise notamment lors des manifestations et grèves. Lors de chaque action syndicale, le PTB apporte son soutien aux travailleurs en lutte. Ainsi, les militants du PTB ont visité des centaines de piquets de grève lors des grèves de l’hiver 2014 et étaient présents à toutes les manifestations. Il en va de même pour les actions spécifiques des cheminots. Des délégations du PTB étaient présentes, par exemple, lors de la grève des guichets SNCB du 19 juin 2015.

​ ​De plus, le PTB dispose d’une section « rail », composée de cheminots. Elle a publié différentes études à propos de la sécurité ferroviaire, la ponctualité des trains et la restructuration du fret ferroviaire (à consulter sur notre site http://rail.ptb.be[1]) et essaie aussi de sensibiliser les voyageurs aux problèmes des cheminots. Cette section « rail » a fortement contribué à l’élaboration de cette brochure. Le PTB a aussi des groupes de base « rail » dans différentes régions du pays.

Pour suivre la section « rail » du PTB, rendez-vous aussi sur la page Facebook et Twitter. Facebook en français (PTB Rail), en néerlandais (PVDA Spoor) et sur Twitter (@pvdaspoor)

Ensuite, le PTB participe à la création d’un large mouvement d’opinion pour défendre le rail public. Par exemple en écrivant cette brochure. Dans le passé, le PTB a distribué des dizaines de milliers de tracts dans les grandes gares, comme, par exemple, avec l’opération « Sifflez la faute / Fluit ze terug ».

Enfin, les élus du PTB, du niveau communal jusqu’au parlement fédéral, interviennent aussi contre les mesures d’austérité et la logique de libéralisation du rail. Par exemple, le 2 juillet 2015, le conseil provincial de Liège a voté une motion appelant les autorités de la SNCB à maintenir les salles de guichets à Aywaille, Flémalle-Haute et Pépinster. Cette motion est à l’initiative du groupe PTB+ au conseil provincial[2]. Marco Van Hees et Raoul Hedebouw, les deux députés fédéraux du PTB, interviennent aussi régulièrement au Parlement pour dénoncer la logique du gouvernement[3]. Ils ont ainsi déposé une proposition de résolution sur le rétablissement de l’offre de transport à la gare SNCB de Gentbrugge.

Le PTB a toujours été cohérent. Il s’est opposé aux directives européennes de libéralisation et aux mesures d’austérité du fédéral. Renforcer le PTB en devenant membre, c’est renforcer la lutte contre la libéralisation du rail et la casse des services publics.

[1] Vous pourrez aussi vous abonner à une newsletter. La première newsletter du « PTB Rail » a été envoyée il y a plus treize ans, en 2002 !

[2] Voir sur http://liege.ptb.be.

[3] Par exemple : Sarah Schmit, « Les patrons de la SNCB face à la colère des usagers et aux questions de Marco Van Hees (PTB) », 5 fév. 2015, www.ptb.be.

 

Quelle vision pour la SNCB ?

Comment la SNCB va-t-elle évoluer ? Est-elle un problème, ou fait-elle partie d’une solution incluant emploi, mobilité et alternative écologique ? Et si, derrière les plans du gouvernement, se trouvait une stratégie visant à libéraliser le rail ?
Pour en savoir plus sur ces enjeux, consultez la brochure du PTB « En route pour un service maximum », disponible sur www.ptbshop.be. Télécharger la brochure.

Nouveau : télécharger pour mobile, tablette ...

Il y a toujours davantage d’idées dans plusieurs têtes que dans une seule. Cette brochure est le résultat d’un travail collectif, dirigé par Michaël Verbauwhede, collaborateur au service d’étude du PTB et député bruxellois. Que toutes les personnes qui y ont participé soient ici grandement remerciées. Pour défendre le rail public, les auteurs ont l’intention d’améliorer encore cette brochure. Les lecteurs peuvent donc faire part de leur opinion, remarques, et suggestions en envoyant un mail à michael.verbauwhede@ptb.be.

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.