Bracke gagne déjà 305.130 euros par an, pourquoi avoir besoin de 12.000 euros en plus ?

Ces derniers jours, le président de la Chambre Siegfried Bracke (N-VA) s’est retrouvé dans la ligne de mire à cause de son mandat de conseiller chez Telenet. Le PTB se pose de sérieuses questions sur ce mandat et exige que la Commission de déontologie de la Chambre se penche sur celui-ci afin de déterminer s’il entraîne ou non un conflit d’intérêts.

« Il faut vérifier si des fautes ont été commises et s’il est question de conflit d’intérêts, déclare Raoul Hedebouw. Telenet est en situation de duopole avec l’entreprise d’État Proximus en ce qui concerne la télévision et l’internet. Il n’est pas acceptable que le premier citoyen du pays reçoive chaque année de cette entreprise privée une enveloppe d’au moins 12 000 euros. »

Bracke n’est pas le seul membre de la Chambre à exercer une fonction de conseiller auprès de Telenet. Le président du groupe Open VLD Patrick Dewael et le député sp.a Peter Vanvelthoven ont exercé la même fonction en 2015. Selon l’article 5 du code déontologique de la Chambre, tout conflit d’intérêts doit être signalé lors d’un vote, mais les comptes-rendus montrent qu’aucun de ces trois politiciens n’a signalé quoi que ce soit lors du votre sur la réforme de Proximus en décembre 2015.1

Hedebouw estime que Telenet ne constitue pas une exception et qu’il y a plusieurs entreprises privées qui distribuent probablement de riantes rémunérations à des parlementaires.

« Le problème est évidemment que ces mandats ont une influence directe sur la prise de décision politique, observe Raoul Hedebouw. Il faut en finir avec tous ces cumuls. Les politiciens sont là pour servir, et non pour se servir. Siegfried Bracke est déjà le politicien le mieux payé du pays par ses mandats officiels, qui lui rapportent 305 130 euros par an. Pourquoi lui faudrait-il encore 12 000 euros supplémentaires ? »

Le PTB veut des cloisons étanches entre le monde politique et celui des entreprises privées.

1. http://www.dekamer.be/doc/pcri/pdf/54/ip084.pdf

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Il s'agit moins de casseroles que d'un fonctionnement sain de l'État, sans connivences ni conflits possibles d'intérêts. Tant que des professionnels mêlés à du commerce tiendront les rênes de l'État, toute la politique de ceux-ci sera tourné naturellement vers l'intérêt, c'est l'ADN du commerce. La tentation est grande pour ne pas dire insurmontable pour ces gens de faire un amalgame entre les finances de l'un et des autres. À leur profit, bien sûr.
Nous avons en face de nous la preuve du contraire de ce que notre "éminence grise" Louis Michel voudrait nous faire croire . Celui-ci pour dédouaner ses acolytes aux multiples mandats rémunérés déclarait qu'il n'y aurait plus de problèmes si ceux-ci voyaient leurs émoluments augmentés Nous avons avec S. Bracke une preuve FLAGRANTE qu'il est à côté de la plaque . Ces gens sont aveuglés par l'ARGENT c'est la crème de la CUPIDITE........!
12700 c'est le montant brut de la pension "ANNUELLE"....... 1.060 euros par mois... si ils arrêtaient de vider les caisses en se versant des montants pareils, on pourrait avoir plus de 60 % de notre pension... PENSION calculée pour tout le monde comme "isolé ?" et on fixe à 2.400 euros le maximum pour les pensions du privé et 3.400 euros les pensions du service publique ? Je voudrais savoir qui reçoit quoi ? Ma femme handicapée se voit prendre son indemnité d'accidenté du travail à la pension et n'en reçoit plus que 10 %, j'ai dû l'aider quand elle a eu son accident, et j'ai beaucoup perdu "à cause d'elle", quand va-t-on lui rendre ce qu'on lui vole tous les mois ????? Elle serait fonctionnaire, elle aurait tout et ça la rend encore plus malade ce qu'on lui fait, une nouvelle injustice ..... pourquoi les handicapés accidentés du travail du privé doivent se priver de tout ??????? Quand on réclame c'est près du politique qui lui ne perd rien, donc n'a rien à gagner en arrêtant cette discrimination... On appelle ça comment quand on demande de redresser une injustice à quelqu'un pas concerné ?
Siegfried Bracke, au moins celui-là on sait où il va, Il " braque " vers son portefeuille mais en même temps, il " braque l'argent publique, notre argent, ces sommes sont indécentes. Je reprends une expression que j'ai lu quelque part, ce ne sont pas des cons qui nous gouvernent mais les cons qui ont votés pour ces gens qui s'engraissent comme du bétail destiné à la boucherie. Il faut que cela aille vite. Pensez à 2018 et 2019, c'est presque demain, c'est là, dans les urnes qu'il faut se faire entendre.
Selon COMPANYWEB, Monsieur Stéphane Moreau dépasse de loin, semble-t-il, Siegfried Bracke . En effet, il compte 147 mandats.......!