Photo Solidaire

Aziza Falki, district de Deurne :: « Nous utilisons les infos reçues des riverains dans nos interventions au conseil de district. »

Un an après les élections communales, nous jetons un coup d’oeil en arrière sur le travail des élus du PTB lors de l’année écoulée. Dans 7 districts de la ville d'Anvers, le PTB a obtenu des élus. Nous leur donnons la parole : sur la soupe dans les écoles, les plans de fermeture de jardins d'enfants et de parcs, les locaux d'une association de jeunes, les logements sociaux, les transports en commun...

« Concernant la fermeture du Verkeerstuin du Rivierenhof, nous avons pu mobiliser beaucoup de gens. Le Verkeerstuin est un espace où, depuis 44 ans, les enfants apprennent les règles de la circulation. En compagnie de Médecine pour le Peuple, notre groupe a entamé une campagne contre les plans de fermeture. Nous avons commencé par une pétition réussie qui, en quelques heures, a été signée par 1 500 personnes. Tant au conseil de district qu’au conseil communal et provincial, nous avons introduit une proposition afin de sauver le Verkeerstuin. Résultat : le site reste, mais il n’y aura plus de rénovation profonde. 

Puis il y a le problème de la mobilisation autour du Sportpaleis. La SA Sportpaleis a demandé un nouveau permis environnemental pour une période de vingt ans, mais le nombre de places devrait être porté à plus de 31 000. Le quartier autour du Sportpaleis ne peut pas se le permettre. En compagnie des riverains, notre groupe de base de Deurne-Nord a lancé une campagne d’affichage pour réclamer qu’il y ait une interdiction de stationnement pour les visiteurs du Sportpaleis dans les quartiers adjacents. L’action est en cours et sera également mise à l’ordre du jour du conseil de district et du conseil provincial. Régulièrement, nous recevons des infos des riverains, infos que nous utilisons ensuite dans nos interventions au conseil de district. »

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.