Après un tour de cirque, un gouvernement wallon ni éthique ni social

« Après des semaines de crise politique, voici maintenant que nous arrive un nouveau gouvernement. Evidemment, il annonce qu’il lavera plus blanc que blanc. Mais quid de l’éthique et de la gouvernance ? », se demande le député wallon du PTB Frédéric Gillot.

Est-ce que ce gouvernement cdH-MR sera le gouvernement de l’éthique et de la gouvernance ? Il y a certaines mesures comme la publication de tous les mandats, y compris des revenus issus de mandats dans le privé. Mais c’est beaucoup trop peu. 10 % en moins sur le salaire d’un ministre qui gagne 11 000 euros par mois, ça lui en laisse encore près de 10 000. C’est beaucoup trop, ce n’est pas ça qui va les aider à comprendre ce que vivent les Wallons. Mais qu’attendre de partis qui ont laissé faire pendant des années et qui gardaient jusque hier ou gardent toujours dans leurs rangs et à des postes de responsabilité bien payés ces Georges Pire, Armand De Decker, Dominique Drion et cie ?

Pas que le gouvernement précédent avait montré un grand courage en matière d’éthique. Les citoyens, dont on a assez peu parlé ces dernières semaines, ont une exigence légitime en la matière. Le PTB l’a compris depuis très longtemps. C’est pourquoi nos parlementaires, dont moi-même, ont décidé de gagner uniquement le salaire d’un travailleur. Nous proposons de diviser le salaire des parlementaires et des ministres en deux, de publier le patrimoine des députés et des ministres pour que chacun puisse voir quel est le niveau d’enrichissement des hommes et des femmes politiques de notre Région, publier le cadastre de tous les mandats des femmes et des hommes politiques de notre Région.

Voilà des mesures à prendre.

Est-ce que ce gouvernement MR-cdH sera le garant des acquis sociaux des Wallonnes et les Wallons ? Je ne le crois pas. Bien au contraire.

« Un gouvernement trop à gauche ». Ah bon ?

Maxime Prévot, Vice-président du gouvernement wallon précédent et bourgmestre empêché de Namur se sentait mal dans avec le PS car ce gouvernement était déjà trop à gauche pour le cdH. Pourtant, on cherche vainement les mesures en faveur des travailleurs et des petits indépendants de la part du gouvernement précédent. A-t-il mis en place une réforme fiscale qui préserverait les travailleurs et les petits indépendants ? N’a-t-il pas été totalement impuissant lorsque la multinationale Caterpillar a froidement décidé de mettre ses travailleurs et ceux des entreprises sous-traitantes à la rue ? A-t-il pris des mesures pour qu’une telle catastrophe sociale ne puisse plus se reproduire dans notre Région ? A-t-il pris des mesures pour soulager les listes d’attente des Wallonnes et des Wallons à la recherche d’un logement social ? Au contraire, Il a même diminué le nombre de logements sociaux. N’a-t-il pas augmenté le prix de l’eau et a supprimé des emplois publics en Wallonie ?

Le nouveau gouvernement, selon les mots du président du MR Olivier Chastel, souhaite aligner la politique du gouvernement wallon sur la politique du gouvernement fédéral MR-N-VA. On parle bien de ce gouvernement fédéral qui oblige les travailleurs à bosser jusque 67 ans. On parle bien de ce gouvernement fédéral qui a imposé aux travailleurs de ce pays un saut d’index et qui s’est ainsi attaqué au pouvoir d’achat des ouvriers, des employés, des indépendants et de leur famille. Il est fort à craindre que derrière le discours du nouveau gouvernement sur la rationalisation des entreprises et des pouvoirs publics ne se cachent en fait que pertes d’emplois et une réduction du service au public. Ou la privatisation de secteurs entiers comme les maisons de repos souhaitée par Maxime Prévot, avec une flambée des prix déjà inabordables pour beaucoup.

On peut craindre que derrière le discours sur l’« assistanat » ne se cachent de nouvelles mesures contre les travailleurs qui ont perdu leur emploi, contre les malades. D’ailleurs, les plus grands « assistés » dans ce pays, ce sont bien les grosses entreprises, qui encaissent les subsides sans obligation de résultats en matière de création d’emploi et qui s’en vont quand l’herbe est plus verte sous d’autres cieux. Là, on promet de les assister encore plus et sans conditions.

Rien sur la suppression de ce projet insensé de centrale biomasse, plus polluante qu’une centrale au charbon et qui s’annonce être un panier à fond percé pour l’argent public. Pourtant une mesure concrète qu’on attendait en matière d’environnement.

Changer de gouvernement est une chose. Mais c’est bien différent d’être vraiment à l’écoute des citoyens. Ce qu’ils attendent, ce sont de vraies mesures. Nous ne soutiendrons pas ce gouvernement qui ne nous inspire pas confiance mais nous ne relâcherons pas le combat en compagnie de tous les citoyens de notre Région pour que de véritables mesures soient prises pour assurer une gestion éthique de la Wallonie et pour protéger et développer les acquis sociaux de notre Région.

 

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Il ne faut pas s'attendre à mieux de la part de ceux là non plus . On peut les mettre dans le même sac . Ils ont tous fait la même chose "taxer les petits " en leurs soutirant via des taxes injustes et inéquitables (précompte mobilier qui est passé à 30%) une grosse partie du fruit de leur épargne . Alors que pendant ce temps on laisse les grands fraudeurs des pays limitrophes venir "planquer leurs immense fortunes " pour ne pas payer l'impôt du dans leur pays et payer une" aumône" chez nous. L'Histoire est un éternel recommencement pour rappel le ministre de Louis XIV disait déjà" il faut taxer les pauvres ils sont plus nombreux" depuis rien n'a changé ! Notre royaume est un paradis pour les" supers " riches et c'est une évidence. Pour le reste on prend les mêmes et on recommence quelles sont les sanctions vis à vis de ceux qui sont compromis dans les AFFAIRES à répétitions ?...... Un Grand coup de balais s'impose , ce sera aux citoyens "dégoûtés " de le réaliser à la prochaine consultation électorale ! D'ici là il faudra "résister" et gare aux "assistés" qu'ils ont bien pris soins de ne pas citer , la Droite est bien décidées à s'en occuper Attention aux dégâts !
J'ai toujours été socialiste dans l'esprit et le cœur et quand je vois que ce parti est devenu un parti d’opportunistes et de parvenus cela me révolte, le plus triste dans cette histoire c'est qu'en régions Wallonne c'est les deux partis qui ont fait le moins aux élections qui se retrouve à la tête de la gouvernance et cela est choquant pour les citoyens qui ont voté pour d'autres partis... où est la démocratie dans ce pays???
Moi ce qui me dérange fortement ...c'est que je n'ai pas voté pour ces gens là :/ et qu'ils n'avaient aucune légitimité à "imposer" une majorité de complaisances. Pourquoi aller voter si ces escrocs n'ont plus besoin de nous pour leurs petits arrangements ??? Ce n'est pas cela la démocratie !
Avec 5000€,ce qui est déjà beaucoup par rapport à un travailleur je trouve qu'ils auraient asse ,n'oublions pas qu'ils ont beaucoup d'avantages
Bonjour, A part quelques points qui ne me déplaisent chez vous, je suis entièrement d'accord avec ce discours. La question que je me pose et je crois que je ne suis pas le seul : comment allez-vous réussir à gouverner? Car c'est cela qui nous intéresse! Au lieu de faire cavalier seul, réfléchissez avec d'autres partis, à mettre au point une force pour les prochaines élections, d'autant plus que les sondages vous sont favorables! Bien à vous,
Un point qui pourrait être positif dans le programme de ce gouvernement (tout dépendra de la manière de le mettre en œuvre !), c'est la fusion des sociétés TEC. Quelles économies à réaliser ! Il y a bien sûr, et c'est ce qu'on met toujours en avant, le nombre d'administrateurs à réduire drastiquement mais il y a surtout le personnel de direction : six sociétés comptant chacune un directeur général, un directeur général-adjoint, quatre ou cinq directeurs chacun avec un ou deux directeurs-adjoints, cela fait un nombre considérable de gros salaires (que certains ne trouvent pas suffisants puisqu'ils cumulent : par exemple poste de direction au TEC et présidence du conseil d'administration d'un hôpital). A comparer avec la structure de l'organisme antérieur à la régionalisation : la Société Nationale des Chemins de Fer Vicinaux (en abrégé, S.N.C.V. ou « Les Vicinaux ») fonctionnait pour TOUTE LA BELGIQUE avec un directeur général, trois ou quatre directeurs et une poignée de directeurs régionaux (même pas un par province); la société flamande « De Lijn » a eu la sagesse de garder cette organisation. Certains prétendront que la structure actuelle du TEC est plus proche du personnel et des usagers; il n'en est rien puisque tous ces potentats de droit divin, créatures politiques, n'ont eu de cesse de réduire les droits du personnel et le service à la clientèle.
Bravo camarade Fred ! Je partage ton point de vue. Aucune confiance à avoir vis-à-vis de parlementaires qui, bien malheureusement pour nous, ont déjà fait leurs preuves en matière de destitution des droits des gens dans tous les domaines.
Ils sont très fort ils ont réussi a virer le premier parti de wallonie le PS du gouvernement wallon , MR et CDH sont bien pire que le ps, ils ne touches pas aux gros mais pioches dans la poches des petits revenus. On n'oubliera pas aux urnes en 2019 , ils prennent vraiement les travailleurs pour des cons. NOUS ON N'OUBLIE PAS , ET O N N OUBLIERA PAS AUX URNES NI EN 2018 NI EN 2019. DE qui vient l'idée , de BDW ?
je l éspère que les gens vont pas oublier se qu il on fait , sur que moi je vais pas oublier et j espere que CDH, MR ET CIE vont se retrouver au fond du sac et avoir une racler , mais comme je dit il aura toujours fanatique pour ces parti la et s et sa le probleme aussi
Il est grand temps que tous les partis traditionnel soit mis sur le côté ils ne se sentent plus concerné par les soucis du travailleur au quotidien, alors que c'est partis né penses qu a leurs profits et pouvoir . Je voterai ptb aux prochaines élections .