Photo Comac

250 étudiants à la bloque collective de Comac

250 étudiants participent à la bloque collective organisée par Comac, le mouvement étudiant du PTB. Leur leitmotiv ? Étudier ensemble pour réussir ensemble.

« A l'heure où chaque personne est de plus en plus laissée à elle-même, la bloque est un espace d'entraide et de solidarité pour permettre à chacun de réussir ses examens », explique Max Vancauwenberge, responsable des bloques collectives pour Comac.

Les 250 étudiants, répartis en 5 bâtiments à travers tout le pays, se lèvent chaque matin à 7 heures 30 pour déjeuner et ensuite se mettre à étudier jusque 20 heures. Lors des pauses prévues, une équipe de cuisiniers bénévoles prévoit des repas. Le soir, des activités pour se détendre sont également proposées aux participants.

Photo Comac

A travers cette initiative, Comac souhaite offrir aux étudiants le meilleur cadre possible pendant la période difficile du blocus, et constitue en même temps un moyen concret de porter le combat pour un refinancement de l'enseignement, pour un meilleur encadrement et contre les inégalités sociales dans l'enseignement. « Avec le sous-financement de l'enseignement et la baisse de qualité qui en découle, de plus en plus d'étudiants ont besoin d'aide pour réussir » explique le responsable de la bloque Max Vancauwenberge. Certaines entreprises ont d'ailleurs choisi d'en faire un business très lucratif, en n'hésitant pas à demander jusqu'à 850 euros pour une semaine de blocus assisté.

Le blocus de Comac est quant à lui au prix démocratique de 75 euros, « de quoi payer la nourriture et le bâtiment, précise Max Vancauwenberge. Nous organisons au total 5 bloques à travers tout le pays, rassemblant au total 250 étudiants. » conclut-il. 

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.