Actualités

L’affaire Publifin rebondit en Flandre, dans une nouvelle affaire qui implique aussi des élus flamands de tous les partis via la filiale Publipart. Celle-ci investit de l’argent public dans des fonds qui bafouent les droits humains. Le PTB veut le démantèlement immédiat de ce holding et demande également que les politiciens concernés restituent les sommes totalement disproportionnées qu’ils ont perçues. 

Le 25 mai, le président Trump participera en Belgique à un sommet de l’Otan. Le Premier ministre Charles Michel a réagi avec enthousiasme, mais plusieurs milliers de personnes ont déjà exprimé leur intérêt pour une grande marche de protestation lancée sur Facebook.

 Le PTB sera donc présent dans la commission d'enquête parlementaire concernant l’affaire Publifin. « Ce qui était impossible hier est devenu possible aujourd'hui », constate, satisfait, Frédéric Gillot, député régional wallon du PTB.

Ce jeudi 9 février au matin, devant le cabinet de la ministre de la Santé Maggie De Block (Open Vld), Médecine pour le Peuple et le PTB organisaient une action contre les hausses de prix de certains médicaments. En cette occasion, près de 5000 messages de patients et sympathisants en colère ont été transmis à la ministre.

La réunion de la « Commission de contrôle des dépenses électorales et de la comptabilité des partis politiques » à la Chambre a été le théâtre d’un spectacle grotesque. Pour la cinquième fois, les partis au pouvoir ont refusé de prendre une décision sur la dotation publique à laquelle le PTB a droit, et sans qu’aucun nouvel élément ne soit mis sur la table.

150 personnes, patients de Médecine pour le Peuple et sympathisants du PTB ont aujourd’hui mené une action devant le cabinet de la ministre de la Santé Maggie De Block. Elles protestaient contre la forte augmentation de prix de certains médicaments, comme les inhibiteurs d’acide gastrique, les sprays nasaux décongestionnants (à partir du 1er avril) et les antibiotiques (à partir du 1er mai).

Blokker a profité de toutes sortes d’avantages, notamment de stages et emplois subsidiés jusqu'à 75 %. Elle compte maintenant fermer 69 magasins, entraînant la suppression de 302 emplois. Pour le PTB, le gouvernement bruxellois doit réclamer le remboursement des subsides et des autres aides à l'emploi perçues ces dernières années.

Comment se fait-il que la multinationale Sandoz vende une grande boite de l’antiacide gastrique omeprazole 40mg pour 35 euros en Belgique, mais 3,16 euros aux Pays-Bas ? Réponse : le modèle kiwi, une alternative proposée depuis plus de 10 ans par le PTB pour réduire le coût des médicaments. Voici ce que vous devez savoir à ce sujet.

Les prix des antibiotiques, des antiacide gastrique et des sprays nasaux décongestionnants vont doubler et même quadrupler. Médecine pour le peuple amènera des milliers de messages de patients ce jeudi matin à la ministre.

La commission d’enquête du Parlement wallon sur le scandale Publifin sera-t-elle aussi transparente qu’un mur de brique ? En se basant sur le règlement du parlement, les partis traditionnels excluent le PTB et Ecolo de la commission. Pourtant, le PTB est le seul parti à ne pas être du tout impliqué dans l’affaire Publifin. L’entre-soi est une mauvaise habitude très tenace.

Pages