Actualités

Depuis janvier 2015, les Pouvoirs Organisateurs, fédérations de parents, syndicats enseignants et administration de la Communauté Française débattent en vue d’aboutir à un « Pacte pour un Enseignement d’Excellence » à l’initiative de la Ministre Milquet, remplacée entretemps par Marie-Martine Schyns (cdH également). Depuis décembre 2016, une proposition d’avis est sur la table. Différentes instances, dont les syndicats, doivent encore se prononcer. Que penser du texte soumis ?

« Après l'annonce de la démission du ministre Furlan, le gouvernement doit agir en conséquence et approuver la demande de l'opposition de lancer dans l'urgence une commission d'enquête parlementaire sur Publifin », estime Frédéric Gillot, député wallon du PTB.

Le 24 janvier, en commission du parlement européen, la Grande Coalition des partis traditionnels a approuvé le CETA. Cela dit, l’expérience a montré que la pression populaire pouvait influencer le vote de certains députés. Il reste quelques semaines avant le vote en plénière. Agissons dès maintenant pour faire barrage à ce traité toxique.

Suite au scandale Publifin, une note a été discutée au bureau du PS sur la gouvernance et l’éthique. Avec ces règles, rien ne changera pour Stéphane Moreau et ses rentrées de 960 000 euros par an. Tout juste devra-t-il arrêter d’exercer sa fonction de bourgmestre.

Ce vendredi 20 janvier, Peter Mertens, président du PTB, a prononcé un discours de Nouvel An devant un public enthousiaste lors des vœux du parti de gauche à Anvers. Le voici.

Le scandale Publifin n’est pas un accident, c’est la faillite d’un système. Publifin est le résultat d’une façon de faire de la politique qui mélange une absence totale d’éthique et une vision libérale de la gestion des intercommunales qui permet à quelques individus de s’enrichir honteusement sur le dos de la collectivité. Pour le PTB, le dossier doit aboutir à une refonte des intercommunales, de leurs principes et de leurs règles.

Le CETA, le traité commercial entre l’UE et le Canada, a déjà largement fait parler de lui ces derniers mois. Les menaces en termes social, environnemental, sanitaire et démocratique cristallisent l’opposition de l’ensemble du mouvement social en Europe. Il sera pourtant voté au Parlement européen…

Le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine (MR) annonçait en décembre que tout le monde pouvait désormais racheter ses années d’études pour avoir plus de pension. « En trois ans, l’investissement est récupéré », promettait-il. Kim De Witte, spécialiste des pensions du PTB, constate que « dans de très nombreux cas, il faut cinq, six ou même dix-huit ans avant de récupérer son investissement ».

Publifin n’est pas un accident. C’est le résultat d’une façon de faire de la politique qui mélange une absence totale d’éthique, une vision libérale de la gestion des intercommunales qui permet à quelques individus de s’enrichir honteusement sur le dos collectivité. Pour le PTB, le dossier doit aboutir à une refonte des intercommunales, de leurs principes et de leurs règles. 

Le lundi 16 janvier, le Parlement flamand annonçait un accord sur la pension des parlementaires. Pour tous les parlementaires élus pour la première fois en 2019, l’âge de la pension sera progressivement relevé à 67 ans et la durée de la carrière à 45 ans.

Pages