Actualités

Jeremy Corbyn, le dirigeant du Labour, est le surprenant gagnant des élections législatives britanniques. Avec son résultat, il prive le Parti conservateur de sa majorité absolue. Les médias, l’establishment et même son propre parti ont pourtant tout fait pour saboter Corbyn. Mais son discours de gauche authentique a fait mouche. Tout comme Mélenchon en France et Sanders aux États-Unis, Corbyn a avant tout rallié les voix des jeunes et des travailleurs. 63% des jeunes ont voté Labour. Ce succès peut désormais donner l’impulsion à un large mouvement social.

Alors que la question des rémunérations des mandataires politiques et de l'éthique politique est d'une actualité brûlante avec le scandale du Samusocial, le PTB participera ce week-end à une conférence organisée organisée par la Ville de Barcelone et Barcelona en Comú, l’organisation d’Ada Colau, la bourgmestre de Barcelone. Celle-ci, qui s'est fait connaître comme activiste avant d'être élue en 2015, a démarré son mandat en diminuant son salaire et en prenant des mesures de tolérance zéro envers la corruption et la politique de l’enrichissement personnel.

Au lieu de discuter d’une nouvelle répartition des postes au sein de la Ville de Bruxelles, il faut tirer toutes les leçons de cette affaire et penser aux mesures qui permettront un renouveau politique radical, plus de démocratie et une réelle participation. Le PTB présente un plan en trois étapes.

Mathilde El bakri, députée bruxelloise : « La position de Mayeur est devenue intenable après les dernières révélations dans le scandale du Samusocial. Mais il ne suffira pas de changer de personnes ou de régionaliser le Samusocial qui pose problème aujourd’hui. C’est l’ensemble des mentalités et de la culture politique qu’il faut révolutionner dans la Région. Instaurons une culture participative et démocratique au Samusocial et dans les organismes publics et parapublics bruxellois. »

Une commission d’enquête du Parlement bruxellois sur le scandale Samusocial vient d’être créée. Le PTB revendique une place dans la commission d’enquête nouvellement créée.

La chaîne MediCare-Market a lancé une grande campagne de publicité pour pouvoir vendre ses produits et même les médicaments en libre-accès. Cet acteur commercial utilise à cet effet l’attention médiatique suscitée par le voyage en bus organisé le 6 mai par Médecine pour le Peuple (MPLP) à Hulst et à Maastricht. Le réseau de maisons médicales du PTB se distancie de cette campagne. 

Le 5 juin 1967, la guerre des Six jours débutait. Depuis, Israël occupe les territoires de Cisjordanie, du Golan et de Jerusalem-Est en bafouant le droit international et les résolutions de l’ONU. « Après un demi-siècle d’occupation, il faut bien constater que la stratégie axée uniquement sur le dialogue n’a amené aucun résultat. Il est temps que cette impunité cesse », déclare Marco Van Hees, parlementaire fédéral du PTB.

Donald Trump a annoncé ce 1er juin la sortie des États-Unis de l'accord climatique de Paris. Une vraie déclaration de guerre au climat. Seule la mobilisation des peuples peut forcer ces dirigeants au service des lobbys pétroliers à ne pas faire un pas supplémentaire pour détruire la planète. Il est temps d’agir pour arrêter les Trump de ce monde et de changer de logique.

Après « l’affaire Bracke » concernant son cumul de mandats, après son interview d’hier à la RTBF qui constitue un déni flagrant de renouveau politique et un court-circuitage de la Chambre dans un dossier où il est personnellement concerné, voici un troisième grave dérapage : sa gestion illégale et incompétente de la Caisse de pension des députés.

Le PTB s’est rendu à Paris ce lundi 22 mai pour tirer des leçons de la politique de logement parisienne. Depuis deux ans, les loyers se sont stabilisés dans la capitale française. Les investissements privés ne chutent pas. Et grâce à l’intervention de la mairie, il y a 7 000 logements sociaux en plus chaque année.

Pages