Actualités

Gilbert Letawe, un membre liégeois du PTB est décédé il y a quelques jours. Ses camarades lui rendent hommage.

"Des licenciements, des fermetures et des régressions sociales confirmées!" Tel est le titre du communiqué du front commun syndical après le Conseil d'entreprise (CE) de ce lundi 8 septembre. Mais... Est-ce que la restructuration de Delhaize est inévitable? Ou est-ce qu'il est possible de l'empêcher? Delhaize se porte-t-il mal? Est-ce que le plan de la direction va sauver la société? Etc. Dans une brochure didactique, le service d'études du PTB répond à ces questions et montre qu'une autre voie est possible.

Le 19 octobre, le PTB organise une « Protestparade », une marche combative et créative pour lancer un avertissement au nouveau gouvernement : cette année est celle de la résistance sociale. Découvrez ici les visuels et affiches qui vous aideront à promouvoir cette campagne.

L’émission matinale d’information de la RTBF Matin Première a invité Raoul Hedebouw à l’occasion de la rentrée politique du PTB. Extraits.

Dès la première séance du Parlement wallon le 24 juillet dernier, Frédéric Gillot, député régional PTB, tonnait : « La déclaration de politique régionale présentée par le PS et le cdH nous reste en travers de la gorge. C’est la voie de l’austérité. Pendant deux ans au moins, il n’y aura qu’économies et coupes sombres. » Il insistait : « C’est même l’austérité en entrée, en plat principal... et au dessert ! » L’objectif budgétaire est clair : dès l’année prochaine, il faudra trouver 1,1 milliard d’euros pour la Région wallonne et 140 millions pour la Fédération Wallonie-Bruxelles. Et les années suivantes ne sont pas moins inquiétantes. La manière dont va se concrétiser cette austérité n’est pas encore connue en Wallonie ou à Bruxelles. Il faudra attendre les discussions prochaines sur le budget. En Flandre, par contre, la presse a révélé la trajectoire budgétaire que comptait suivre la coalition régionale (N-VA, CD&V et Open Vld). Les chiffres sont graves. Le service d’études du PTB les a décryptés pour vous. Les mesures qui vont toucher durement les Flamands vont d’une manière ou d’une autre également se concrétiser dans les deux autres Régions du pays. L’intérêt de ce dossier est donc grand. Plus encore pour anticiper l’austérité de 17 milliards sur cinq ans qui est avancée pour le Fédéral.

Ce matin 2 septembre, Peter Mertens (président) et Raoul Hedebouw (député fédéral et porte-parole) ont présenté la campagne de rentrée du PTB, dans les locaux tout justes rénovés du parti.

Nous rencontrons Peter Mertens à Bruxelles, au café El Metteko près de la Bourse. Et c’est un raz-de marée de paroles qui commence. Il évoque longuement la crise et la stagnation économique, la politique orthodoxe de Merkel « répétée comme un dogme religieux » et la thérapie de choc de la droite dure. Mais peut-être notre conversation de trois heures porte-t-elle encore davantage sur l’espoir. Sur la résistance, la créativité « d’en bas » et l’alternative sociale. Sur le PTB et sa Protestparade, une marche de protestation qui aura lieu le 19 octobre.

L’Occident condamne l’attitude russe à l’égard de l’Ukraine. La Russie ressortirait les vieilles recettes de la guerre froide. Les deux parties se bombardent désormais à coups de sanctions économiques et foncent ainsi vers une voie sans issue. Pourquoi l’Europe se lance-t-elle dans ce match de boxe économique et quelles sont les motivations des Russes ?

Si les fuites lors de négociations pour la formation d’un gouvernement sont toujours à prendre avec des pincettes, les contours de la coalition de droite en formation semblent se préciser. Décryptage des principales mesures auxquelles on peut déjà s’attendre.

Le mardi 26 août, le Hamas, l’Autorité palestinienne et Israël ont annoncé un cessez-le-feu à durée indéterminée. Israël ferait également certaines concessions en rouvrant un accès à Gaza et en donnant aux pêcheurs palestiniens davantage d’accès à la mer.

Pages