Actualités

A Anvers, dans son discours du 1er mai, Peter Mertens, le président du PTB-go ! a lancé un message de solidarité avec tous les travailleurs de Belgique, d’Europe et dans le monde qui luttent pour un avenir social et solidaire ; et rappelé l’urgence de faire entendre une véritable voix de gauche dans les Parlements.

Les militants syndicaux de Charleroi se sont rassemblés devant le siège de la FGTB locale sur le coup de 9h30. 300 personnes ont écouté les discours avant de former un cortège jusqu’à la fête multiculturelle organisée par le syndicat.

« Il est temps que la gauche reprenne des couleurs et ose dire haut et fort à qui veut l'entendre que la fatalité et le renoncement ne font pas partie de notre vocabulaire », a déclaré Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB-go! ce jeudi matin à la place Saint-Paul à Liège, dans son discours du 1er Mai, avant le départ d'une manifestation pour un plan d'urgence sociale.

Discours du 1er mai de Raoul Hedebouw, porte-parole national du PTB-go! : « Il est temps que la gauche reprenne des couleurs et ose dire haut et fort à qui veut l'entendre que la fatalité et le renoncement ne font pas partie de notre vocabulaire. »

Ce mercredi 30 avril, ils étaient plus de 250 à avoir répondu présent à l'invitation de Comac et du PTB pour célébrer le 50 anniversaire des immigrations turque et marocaine en Belgique. Syndicalistes, acteurs du monde associatifs, militants pour les droits égaux... Tous étaient réunis pour commémorer non seulement la richesse multiculturelle qu’a amenée l'immigration, mais aussi - et surtout - pour célébrer les 50 ans de luttes pour les droits égaux qui ont marqué la Belgique depuis l’arrivée des premiers travailleurs turcs et marocains.

« En Wallonie et à Bruxelles, les sondages indiquent que le PTB-go! obtient un bon (voire très bon) score. Mais la vérité des sondages n’est pas toujours celle des urnes. Nous aurons besoin de chaque voix. Chaque voix va compter, et il nous reste moins d’un mois pour continuer à travailler. » L'édito de Solidaire par Peter Mertens, président du PTB.

Beaucoup sont dégoûtés par la politique des partis traditionnels. Le Parti Populaire (PP) prétend amener un changement et un « retour au bon sens ». Mais va-t-il — et veut-il — réellement améliorer nos conditions de vie et de travail ? 

Ce lundi 28 avril 2014, au conseil communal de Liège, deux motions étaient soumises au débat. Elles concernaient les récentes réformes de chasse aux chômeurs. Une était soumise par le PTB avec Ecolo et VEGA. L'autre était soumise par la majorité PS-Cdh.

Pour renforcer la gauche dans ce pays, il est des rendez-vous qu’il ne faut pas manquer… Le 25 mai, pour la première fois depuis longtemps, la gauche de gauche aura la possibilité de faire élire des représentant-e-s au Parlement fédéral et dans les Régions. C’est ce que montrent les sondages. C’est ce que disent un grand nombre de personnalités indépendantes, des militants syndicaux et associatifs et d’autres forces de gauche qui ont décidé d’appeler à voter en faveur des listes PTB-go! (Gauche d’Ouverture) ou qui sont présents sur les listes.

Selon Elio Di Rupo et Paul Magnette, seul le PS est à même de « faire front aux séparatistes » et de contrer La N-VA. Le PTB, lui, ne se contente pas de déclarations. Cela fait des années qu’il mène la lutte contre le parti flamand nationaliste d’ultra-droite. Sur son propre terrain, et sur tous les fronts.

Pages